Été 2017 : Expositions et escapades de bande dessinée

6 juillet 2017 3 commentaires
  • En été, tout le monde a la bougeotte. Entre les juillettistes et les aoûtiens, c’est le ballet des allers-retours de vacances que l’on rejoigne sa famille ou que l’on tente d’y échapper... On emporte souvent des albums, histoire de rattraper les retards de lecture, parfois des tablettes et des liseuses, pour ne pas s’encombrer. Mais l'on accompagne souvent aussi sa passion. Si vous cherchez une destination pour les vacances, la BD peut vous servir de boussole. Petit retour sur les quelques grandes expositions BD de l’été.

Été 2017 : Expositions et escapades de bande dessinée
Le "Pilote" Spécial Valérian
© Dargaud

Si votre destination est Paris, votre occupation est toute trouvée : en prélude au visionnage du film de Luc Besson en salle le 26 juillet prochain et qui s’annonce être l’un des cartons du box-office estival, la grande exposition « Valérian et Laureline en mission à la Cité des sciences  » vous accueillera jusqu’au 14 janvier 2018. Nous vous en avons déjà parlé.

Pour s’inscrire dans cette actualité, Pilote –le journal qui ne s’amuse qu’aux grandes occasions- a publié un numéro où les grands noms de la bande dessinée rendent hommage à leurs collègues Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, les créateurs de nos deux agents intersidéraux.

Nous vous avons aussi longuement parlé de l’exposition « Shoah et bande dessinée » au Mémorial de la Shoah qui, prévue pour durer jusque fin octobre, pourrait être prolongée jusqu’en janvier 2017 en raison de son succès.

Les organisateurs ont ménagé de l’inédit pour l’été : une section « Spirou » avec des dessins d’Émile Bravo en avant-première (son prochain Spirou) et un scoop : la découverte d’un « juste », Jean Doisy, à la direction de Spirou pendant la Deuxième Guerre mondiale. De cela aussi, nous vous en avons parlé..

Spirou au Mémorial de la Shoah
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Enfin, si vous êtes plutôt cape et collants, la grande exposition au Musée d’art ludique de Paris sur « L’Art de DC Comics » ne devrait pas vous laisser indifférent en raison du [nombre exceptionnel de planches originales et d’objets mythiques rassemblés autour de cet univers. Mais de cela aussi, nous vous en avions parlé

Les super-héros en bord de Seine
Photo DR

La Halle Saint-Pierre, toujours à Paris est dans un « Grand Trouble », jusqu’au 30 juillet 2017. L’exposition réunit les œuvres d’une quarantaine d’artistes : dessins, peintures, sculptures, photographies, installations, vidéos… Parmi eux, quelques signatures familières : le regretté Mix et Remix, Frédéric Pajak, Anna Sommer (future affiche du festival de BD suisse de Lausanne, BD-FIL), Noyau, Tomi Ungerer… Mais aussi une flopée d’artistes à découvrir.

En Belgique

Si vous passez par Bruxelles, en revanche, le détour par le Centre Belge de la bande dessinée s’impose avec trois expositions : « Zidrou – Un scénariste et ses complices » qui fait le point sur le scénariste de L’Élève Ducobu, lequel a multiplié ces dernières années des projets originaux aux thématiques aussi inédites que courageuses. Une expo monographique aux multiples facettes.

L’expo Zidrou au Centre Belge de la bande dessinée
Photo DR © CBBD

Il y a aussi l’exposition « Gipi ou la force de l’émotion » qui revisite la carrière, certes courte mais déjà riche, du talentueux dessinateur italien. Des planches originales de toute beauté.

Nous vous avons déjà parlé aussi de l’exposition « Astérix chez les Belges ». Un vade mecum, comme dirait Jules, idéal comme préalable pour visiter le Plat Pays.

Gipi au Centre Belge de la bande dessinée à Bruxelles
Photo DR © CBBD
Photo DR © Albert René / Hachette

Ailleurs en France...

La province française n’a rien perdu non plus de son charme, ni ses campagnes de leur éclat. Départ à la Gare d’Austerlitz où la SNCF a souhaité rendre un hommage à Corto Maltese, grand voyageur s’il en est, à l’occasion du 50e anniversaire du héros d’Hugo Pratt Des agrandissements de toute beauté qui font entrer le voyageur dans l’univers du séduisant marin.

Corto Maltese à la Gare d’Austerlitz
Photo : Hervé Mesnager.

Destination Bougon, entre Niort et Poitiers , dans les Deux Sèvres, et ses tumulus néolithiques envahis par les personnages de Jul dans l’exposition « Silex, Tumulus and the city » où, entre les planches, les poteries et les pierres polies vous découvrirez les us et les coutumes de nos ancêtres, mais aussi le travail des archéologues.

Jul lors de l’inauguration de l’exposition.
Photo : DR. Bougon.

Boule et Bill sont-ils entrés dans les ordres ? Non, ils font juste une retraite dans l’abbaye de Caunes-Minervois (jusqu’au 30 décembre), dans le département de l’Aude en région Occitanie. Ils sont présents dans une exposition « Boule & Bill : du chemin de l’école à la route des vacances » concoctée avec le Centre Belge de la BD, une collaboration entamée avec ces saints lieux depuis quatre ans. Alléluia !

Cap maintenant vers Lamontjoie, un petit village situé en Gascogne, dans le lot et Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine et qui accueille l’exposition « Rêves et cauchemars d’Yves Chaland », un thème récurrent dans l’œuvre du Prince de la Ligne claire, enfant du pays occitan.

L’invitation à l’expo Chaland
DR © Chaland

On n’oubliera pas non plus la magnifique et exceptionnelle exposition « Winsor McCay à Cherbourg » dont nous vous parlions récemment , ni L’Art invisible au Musée de l’Imprimerie de Lyon, à laquelle nous avions également consacré un article.

Winsor McCay à Cherbourg
Photo D. Pasamonik (L’Agence BD)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :