Fate/Apocrypha T1 - Par Akira Ishida & Yuichiro Higashide - Ototo

26 septembre 2017 0 commentaire
  • Série appartement à la très lucrative franchise trans-media « Fate/ », elle invite le lecteur à une Guerre du Saint Graal se déroulant en Roumanie avec pas moins de quinze Servants ! Une bataille rangée entre deux camps pour ce qui se révèle une guerre au premier degré, fait rare dans la franchise, pour un résultat qui ravira les amateurs.

Nous vous avions présentés la franchise Fate/ il y a quelques années déjà, en particulier l’une de ses séries dérivées, Fate/Zero, qui fait partie des récits canoniques en tant que préquelle de l’histoire d’origine.

Mais Fate/ ce sont de nombreuses histoires, certaines canoniques, d’autres non, produites par le studio TYPE-MOON aussi bien pour le marché du light novel [1], du manga, du jeu vidéo et évidemment de l’anime. Fate/Apocrypha qui nous intéresse aujourd’hui a pour particularité d’avoir connu un premier départ raté avant d’être « reconditionné ».

En effet, trouvant son origine dans les années 2010 et 2011, il s’agit initialement d’un projet de jeu vidéo en ligne, de type multi-joueurs, qui ne vit jamais le jour. Il faudra attendre 2015 pour que le studio réussisse enfin à concrétiser un tel projet avec Fate/Grand Order, sur mobile, qui depuis sa sortie au Japon, et depuis 2017 aux États-Unis, connaît un beau succès qui ne se dément pas.

Quant à Fate/Apocrypha son univers et les personnages furent « recyclés » en un light novel de cinq tomes, écrit par Yûichirô Higashide et illustré par Ototsugu Konoe, publié au Japon de décembre 2012 à décembre 2014.

Fate/Apocrypha T1 - Par Akira Ishida & Yuichiro Higashide - Ototo
Le Lancer des Noirs
© Akira ISHIDA 2016 © Yuichiro HIGASHIDE / TYPE-MOON KADOKAWA CORPORATION

Ce light novel ayant bien fonctionné il a donné lieu à une adaptation manga débuté en 2014 et toujours en cours, illustrée par Akira Ishida, et à une adaptation en un animé de 25 épisodes actuellement en cours de diffusion au Japon, et en simulcast chez Crunchyroll pour nous autres occidentaux.

L’histoire de Fate/Apocrypha se déroule dans une réalité alternative et s’avère donc non-canonique. Elle dérive de l’univers original au moment de la troisième Guerre du Saint Graal, en 1930. Durant cette guerre l’un des mages participants, Darnic Yggdmillennia, réussit à voler le Graal Supérieur et à le transporter dans son domaine, en Roumanie.

Le Graal Supérieur étant le dispositif principal de la Guerre du Saint Graal, les suivantes, narrées dans Fate/Zero et Fate/stay night n’eurent donc jamais eu lieu. Et après plus de soixante ans de préparation Darnic Yggdmillennia est prêt de son côté à débuter une nouvelle guerre selon ses propres règles.

Les amateurs de la franchise connaissent le principe original de ce rituel magique nommé Guerre du Saint Graal : sept mages invoquent chacun un Esprit Héroïque appelé Servant et se battent entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une paire mage et Servant en vie qui obtient le droit d’invoquer le pouvoir du Saint Graal peut réaliser leur souhait quel qu’il soit.

Le Saber des Rouges
© Akira ISHIDA 2016 © Yuichiro HIGASHIDE / TYPE-MOON KADOKAWA CORPORATION

Darnic quant à lui a activé une variante du rituel : lui et les membres de sa famille ont invoqué sept Servants qui se battront côte à côte. Pour « compenser », un camp adverse doit invoquer lui aussi sept Servants, un rôle que va endosser l’Association des Mages qui dépêche sept mages afin de régler l’insurrection de Darnic qui leur annonce qu’il a l’intention de les détruire ! Enfin, pour abriter cette guerre un quinzième Servant neutre, portant le titre de Ruler, est invoqué automatiquement par le Graal Supérieur.

Ce premier tome explique les origines et les règles de cette Guerre du Saint Graal, et présente également les principaux personnages, qu’ils soient mages ou Servants. Comme toujours dans Fate/ l’un des petits plaisirs réside dans le fait de deviner quel héros se cache sous les traits de tel ou tel Servant.

Pour le rôle de Ruler, pas de mystère néanmoins car la promotion de la série l’a toujours mis en avant, c’est pourquoi nous pouvons le révéler ici à titre de mise en bouche : il s’agit de Jeanne d’Arc, à qui incombe donc la lourde tâche d’arbitrer et de veiller au bon déroulement de cette guerre entre deux camps.

Ce premier tome se révèle dans l’ensemble accrocheur et remplit parfaitement ses différentes fonctions. Notons que pour ceux ayant suivi l’adaptation animé, la version manga propose quelques passages supplémentaires et inédits relativement sympathiques, donnant corps à des éléments souvent à peine esquissés dans l’œuvre originale. Quant au dessin, sans être extraordinaire, il se révèle efficace et vivant, dans une veine proche de celui de Fate/Zero, et remplit donc lui-aussi bien son rôle.

Nouveau titre manga de la franchise en France, Fate/Apocrypha complète assez bien les deux autres déjà disponibles, à savoir Fate/Zero et Fate/stay night, avec un principe de guerre entre deux camps annonçant des champs de bataille fort prometteurs !

Et enfin Ruler !
© Akira ISHIDA 2016 © Yuichiro HIGASHIDE / TYPE-MOON KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Fate/Apocrypha T1. Par Akira Ishida (dessin) & Yuichiro Higashide (histoire originale). Traduction Nicolas Pujol. Ototo, collection "Seinen". Sortie le 8 septembre 2017. 160 pages. 7,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Fate/Zero sur ActuaBD :
- Lire la présentation de la saga Fate/ et du tome 1
- Lire la chronique du tome 2
- Lire la chronique du tome 3
- Lire la chronique du tome 4
- Lire la chronique du tome 5
- Lire la chronique du tome 6
- Lire la chronique du tome 7
- Lire la chronique des tome 8 & 9
- Lire la chronique des tome 10 & 11
- Lire la chronique du tome 12

[1Petits romans publiés en feuilleton illustrés formellement très simples et très populaires, notamment auprès du jeune public.

  Un commentaire ?