Le Style Atome à l’Atomium

5 juin 2009 3 commentaires
  • Hier s’est inaugurée à Bruxelles une exposition peu ordinaire qui réunit une palette d’artistes internationaux qui partagent un intérêt pour les références fifties en même temps qu’un style « joueur avec le design ».

Nous vous avions déjà annoncé cette curieuse exposition qui prend place au sein même du cristal de fer, l’équivalent bruxellois de la Tour Eiffel, et de la fascination qu’il a exercé et qu’il exerce encore sur les auteurs de bande dessinée.

Organisée par le Bureau des Grands Evènements de la Région Bruxelles-Capitale, elle s’inaugurait hier au champagne en présence de son commissaire Paul Gravett et des édiles bruxellois, notamment le bourgmestre Freddy Thielemans et le directeur de l’Atomium M. Henri Simons.

Les visiteurs, parfois perdus entre les escaliers et les escalators de ce bâtiment récemment réhabilité, ont pu voir les deux expositions. Après une collection d’illustrations d’auteurs de BD en hommage à l’Atomium (réunie par Champaka), on passe à la salle supérieure où sont exposés la plupart des grands auteurs de style Atome : Joost Swarte, Ever Meulen, Yves Chaland, Serge Clerc, Daniel Torrès, Mariscal… que l’on pouvait découvrir sur des écrans dont le défilement d’images avait un effet proprement hypnotique.

Le Style Atome à l'Atomium
Hommage à l’Atomium par Götting, Giardino, Floc’h et Ever Meulen
Photo : D Pasamonik (L’Agence BD)
Une sarabande d’images quasi hypnotique
Photo : D Pasamonik (L’Agence BD)
La scénographie reprenait la forme des fenêtres du monument. Un choix très adapté. Ici le panneau Yves Chaland.
Photo : D Pasamonik (L’Agence BD)

« Vous trouverez ici des artistes qui entretiennent la flamme vibrante du "Style Atome", écrit Paul Gravett dans l’introduction de l’exposition, En dépit de ses mutations multiformes et transnationales, il plonge ses racines dans les fameuses Fifties caractérisées par le modernisme de l’Expo ’58, le dynamisme de la bande dessinée belge de cette époque et par des lendemains qui chantent. Les neuf sphères de l’Atomium sont symbolisées par neuf univers de bande dessinée : sept appartiennent aux auteurs qui ont créé le "Style Atome" ; les deux dernières offrent une sélection d’artistes qui s’expriment dans sa mouvance. »

Les acteurs de l’histoire du Style Atome : Joost Swarte et son épouse, François Avril, Isabelle Beaumenay-Chaland et Serge Clerc
Photo : D Pasamonik (L’Agence BD)
Serge Clerc, Rian Hugues, le commissaire de l’exposition Paul Gravett et Woodrow Phoenix
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Car l’apport majeur de cette exposition est de montrer à quel point ce mouvement qui est parti d’une boutade de Joost Swarte pour exprimer un certain type de dessin, reprise et quasi-théorisée par l’éditeur bruxellois Magic-Strip dans les années 1980, est devenu une référence esthétique dans laquelle se reconnaissent des dizaines d’artistes jusqu’à aujourd’hui. Face aux auteurs précités qui ont triomphé dans les années 1980, on trouve aujourd’hui les Anglais Rian Hugues et Woodrow Phoenix, les Canadiens Dean Motter et Paul Rivoche ou le jeune dessinateur italien Antonio Lapone très intimidé de se retrouver hier face à ses maîtres Swarte, Ever Meulen, Serge Clerc, François Avril, ou Ted Benoit.

Ever Meulen et Paul Gravett
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

La bande dessinée à l’Atomium
Du 4 juin au 20 septembre 2009.
Square de l’Atomium – 7 j sur 7 – de 10 heures à 17 heures.

Affiche de l’évènement. Dessin : Yves Chaland.

Lire les articles sur Mundo-BD.fr :

- A la poursuite du Style Atome 1/2 : Vers la Ligne claire

- A la poursuite du Style Atome 2/2 : "Un style joueur avec le design"

 
Participez à la discussion
3 Messages :