Quelques (bonnes) nouvelles de Philippe Druillet

14 septembre 2017 0 commentaire
  • Druillet est de retour avec une exposition à la galerie Barbier & Mathon et avec un beau livre qui célèbre une de ses œuvres majeures : Salammbô, une interprétation hallucinée du chef-d’œuvre de Gustave Flaubert.

« J’espère que ce bordel avec ma main va s’arrêter car j’ai un planning, trois expos en retard, et l’envie de faire des choses, le temps que la vie me donnera, bien entendu…  » nous disait Philippe Druillet voici un an. Entretemps, il a continué à avoir des contretemps mais, en cette rentrée, il est de retour.

Avec d’abord une exposition à la galerie Barbier et Mathon qui réunit une cinquantaine de dessins à la mine de plomb ainsi que des peintures monumentales réalisées en hommage à Métal Hurlant.

Quelques (bonnes) nouvelles de Philippe Druillet
Antoine Mathon et Philippe Druillet hier à Paris

C’est l’occasion pour la galerie d’éditer une estampe à partir d’une toile reproduite sur la couverture d’Yragaël, en trois formats spéciaux, en tirage limité numéroté et signé.

Le "gueuloir" de Flaubert

Mais ce n’est pas tout. Druillet revient à Flaubert, une fois encore dans un entretien inédit. On sait que l’auteur de Salammbô « gueulait » ses textes pour les mettre à l’épreuve de l’oral : « Les phrases mal écrites ne résistent pas à cette épreuve ; elles oppressent la poitrine, gênent les battements du cœur et se trouvent ainsi en dehors des conditions de la vie.  »

De la même façon, Druillet, dans ses grandes machines, met Flaubert à l’épreuve. Le "gueuloir" de Flaubert est désormais sur les murs.

Druillet, hier soir. "Je me suis remis à travailler".

Loustal : "Avec Moebius et Bilal, Druillet a fait partie de ceux qui m’ont mené vers la bande dessinée".

Cette rencontre est réifiée par un livre, le premier d’une nouvelle structure dédiée à la littérature et aux beaux-arts, publiant des textes classiques illustrés par des auteurs contemporains : les éditions Marie Barbier. Flaubert-Druillet, une rencontre est consacré à l’adaptation de Salammbô, truffé de documents inédits, d’entretiens, de reproductions de ses originaux et de dessins de recherche, il sera disponible en tirage limité à 150 exemplaires et vendu au prix de 95 euros, avec une estampe signée tandis qu’un tirage plus « démocratique » à 1500 exemplaires se contentera de 35 euros.

Le lancement a eu lieu hier soir et sera l’occasion d’inaugurer un second lieu d’expositions pour la galerie, situé également au 10 rue Choron, histoire d’exposer davantage d’artistes encore.

Retrouvailles avec l’ami Jean Teulé.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Exposition Flaubert-Druillet, une rencontre, du 15 septembre 2017 au 21 octobre 2017.
Galerie Barbier-Mathon. 10 rue Choron 75009 Paris.

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

  Un commentaire ?