François Boucq persiste et signe au Lombard

29 septembre 2013 4 commentaires

François Boucq persiste et signe au LombardC’était un des bouleversements de 2012 : la fin de la collaboration historique entre François Boucq et Casterman, l’ancien éditeur d’(A suivre).

À la suite de la réédition au Lombard des anciens titres parus chez l’éditeur tournaisien et un nouveau volume dans la collection Jérôme Moucherot réalisé spécialement pour son nouvel éditeur, c’est bientôt le charpenté Bouche du Diable qui rejoint le catalogue du Lombard.

Dans une interview qu’il nous accorda l’année dernière, l’auteur expliquait les raisons de son choix :"En ce qui concerne ma production chez Casterman, les différentes circonstances de ces dernières années ont fait que je me suis beaucoup plus rapproché des éditions du Lombard. Une sorte de familiarité s’est installée entre nous. Je me suis aussi rendu compte que c’était une maison d’édition « jeune », qui voulait faire évoluer son image car celle-ci était un peu empruntée au classicisme de la bande dessinée franco-belge et elle voulait rajeunir tout cela. J’ai donc eu envie de participer à ce changement car leur vision me plaisait. C’est dans ces conditions que nous sommes arrivés à réfléchir au rachat du fond Jérôme Moucherot à Casterman pour le transférer au Lombard. Plusieurs albums de cette série n’étaient plus édités, nous avons donc pensé que c’était là l’occasion de les ressortir avec une nouvelle maquette, en les repositionnant différemment. Avec la réédition de ces albums, je me suis aussi dit que j’avais là une bonne occasion de faire un nouvel album de Moucherot. Cette nouveauté donne un petit peu l’ambiance de cette série et les coordonnées pour comprendre cet univers."

Mais cette migration ne s’est pas arrêtée de si bon chemin, car ce sont deux nouveaux albums mythiques de Boucq qui sont réédités ces jours-ci au Lombard : Les Pionniers de l’aventure humaine où l’on retrouve les premières pages présentant Jérôme Moucherot, ainsi que La Pédagogie du trottoir. Recueil de courts récits parus dans (A suivre), ces deux albums sont réédités conformément à l’original, mais dans une version cartonnée, avec une petite rotation de la couverture pour le deuxième album, afin de mieux en appréhender la dimension surréaliste que l’auteur voulut lui donner.

D’autres albums de Boucq sont attendus au Lombard : Face de Lune dans une version en 5 albums, ainsi que La Femme du magicien (sans doute dans la collection Signé) et les quatre albums des Aventures de La Mort et de Lao-Tseu.

De plus, le dos des deux albums qui viennent de paraître au Lombard s’esquisse le début de la signature de Boucq. Celle-ci sera sans doute complète une fois achevé le programme de réédition du Lombard qui doit comprendre La Dérisoire Effervescence des comprimés, Point de fuite pour les braves et Un Point c’est tout.

Si Bouncer reste chez Glénat et Le Janitor chez Dargaud, la majeure partie des œuvres de Boucq est désormais publié par l’éditeur de l’avenue Paul-Henri Spaak. Un classique.

CLD

François Boucq dans l’espace Dali à Paris
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

De François Boucq, commander les nouvelles éditions de :
- La Pédagogie du trottoir chez Amazon ou à la FNAC
- Les Pionniers de l’aventure humaine chez Amazon ou à la FNAC

Ses dernières interviews sur ActuaBD :
- "S’amuser avec les peintures des autres, c’est génial à faire !" (Déc 2012)
- "Je ne me vois pas avec des limites particulières, tout est possible !" (Oct 2012)
- « Bouncer est né de mon envie de faire un Blueberry » (Déc 2009)
- « Le scénariste doit abandonner son récit, car le dessinateur en est le réel metteur en scène » (Déc 2009)

Lire également nos articles :
- Les Aventures de Jérôme Moucherot, T5 : Le Manifeste du mâle dominant
- Boucq passe de Casterman au Lombard

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • François Boucq persiste et signe au Lombard
    29 septembre 2013 20:00, par JJacques

    La politique éditoriale du Lombard n’est pas du tout ouverte sur la découverte de nouveaux auteurs et l’avenir, ils préfèrent récupérer de vieilles séries de Dupuis ou des "vieux" auteurs comme Boucq ou Maester et leur travail sur le patrimoine Lombard est discutable du point de vue de la qualité (contrairement à Dupuis). Je vois plus dans le Lombard une branche morte du groupe Médiaparticipation qu’un éditeur à part entière.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 30 septembre 2013 à  17:15 :

      Maëster ?!?? Euh il a publié quelques recueils de dessins d’actu au Lombard il y a 4/5 ans, mais actuellement il est chez Glénat.

      Répondre à ce message

  • François Boucq persiste et signe au Lombard
    29 septembre 2013 20:56, par Matt

    A noter que le maitre partage depuis peu son travail, via une page facebook : https://www.facebook.com/boucq

    Répondre à ce message