41 Euros pour une poignée de psychotropes - Par Davy Mourier - Ankama Editions/Editions Adalie

30 janvier 2011 4
  • "L'enfance : laps de temps séparant le néant de l'acceptation du néant". Suivez le compte-rendu très graphique d'un adulescent chez le psy. Surprenant.

"Elle", c’est la fille que l’auteur a fréquentée pendant presque cinq ans. Sa dépendance physique et mentale. Suite à leur rupture, il se décide à suivre une psychanalyse, cet "artifice tentant de rendre la vie plus supportable, ayant pour effet de la rendre plus compliquée". Cet album est principalement constitué d’une série de strips courts (de une à trois rangées de trois cases) rendant compte de ses séances chez le psy, sur un ton décalé et un sens de la formule percutant faisant oublier le parti-pris répétitif du graphisme (les personnages ne bougent pas, sur un fond identique).

Avant de réaliser des bandes dessinées, Davy Mourier est surtout un comédien/réalisateur/animateur bien connu des fans de la chaîne Nolife et de la série Nerdz qu’il a co-créée avec M. Poulpe et Didier Richard.

Il anime aussi l’émission TV mensuelle Roadstrip consacrée à la bande dessinée, diffusée sur le site Ankama.com et sur Nolife.

Mais aussi et surtout, Davy Mourier a un blog, Badstrip, suivi par plus de 5000 visiteurs uniques par jour. Cet album BD regroupe les différents billets de la série "41€" qu’il y a publiés, agrémentés de planches supplémentaires permettant de casser la rigidité de la compilation.

Ceux qui ne connaissaient que le Davy animateur de Nolife et agitateur comique geek (il a fait l’objet d’un numéro d’"Envoyé Spécial" consacré aux adulescents), auront la surprise de découvrir une sensibilité à vif et un mal être profond, moins dû à un refus de grandir qu’à une conception de la vie amoureuse refusant tout compromis l’obligeant à renoncer à ses multiples activités (son blog est mis à jour quotidiennement, sa série Nerdz a déjà 4 saisons, et il a lancé en 2010 l’émission hebdomadaire "J’irai loler sur vos tombes"...). Son alter ego dessiné dit même : "Si je ne mets pas mon blog à jour tous les jours, je vais perdre des lecteurs et plus personne ne va m’aimer".

41 Euros pour une poignée de psychotropes - Par Davy Mourier - Ankama Editions/Editions Adalie
©Mourier/Ankama Editions/Editions Adalie

Si Davy caresse depuis longtemps le rêve de créer des bandes dessinées, il n’est pas un monstre de dessin pour autant. Ceci dit, réduire l’auteur d’ Il était une fois... une fille que j’ai rencontrée deux fois à un hyper-actif pondant du visuel au kilomètre est faux. Le bougre sait exploiter la nervosité de son trait et ne s’interdit aucun moyen de narration : collages, morceaux de billets de train scotchés sur un fond texturé, publicités et Post It déchirés et collés sur des petits strips, la composition foutraque de ses pages surprend par sa pertinence et la lecture de cet objet est très ludique (la forme de cet album reprend celle d’un cahier d’écolier).

Attention, si le lecteur ne se blinde pas avant d’entamer 41 Euros..., l’ambiance plombante aura raison de son optimisme (en troisième page, le sticker "Offert, une vraie dépression" n’est pas mensonger), mais il serait dommage de passer à côté de cet objet singulier écrit par un auteur mal dans sa peau, mais qui a quelque chose à dire.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :