Destination « Musée Jijé » à Bruxelles

2 août 2003 0 commentaire
  • L’une des destinations les plus évidentes pour tout amateur de BD, c’est Bruxelles. D’abord parce que c’est la plus forte concentration de librairies BD d’Europe, parce que les Belges sont très fiers de leur BD et enfin, parce que c’est la seule ville d’Europe qui comporte désormais DEUX institutions culturelles consacrées à la BD. On connaissait le Centre Belge de la BD sis dans de magnifiques bâtiments Horta. Il va falloir désormais compter avec le très étonnant Musée Jijé.

Nous vous avions annoncé son ouverture il y a quelques semaines. Il est entièrement consacré au maître de l’Ecole de Marcinelle : Jijé, alias Joseph Gillain. Un auteur peu connu car, en habile touche-à-tout, il ne s’est pas attaché comme Morris, l’auteur de Lucky Luke, à défendre un seul personnage dans sa vie. Ses créations sont multiples, mais toutes majeures. Il fonde pour ainsi dire l’équipe de Spirou en prenant sous son aile les jeunes Franquin, Morris, Will, Paape, Hubinon à qui il refile ses créations majeures en toute décontraction : Spirou, Blondin et Cirage, Valhardi… C’est par son entremise, à New York, aux Etats-Unis où il était allé se réfugier en pleine guerre froide avec sa famille élargie de Franquin, Morris et Will, qu’il fait la rencontre de René Goscinny qui lui confia un de ses premiers scénarios : L’Or du Vieux Lender, un des meilleurs Jerry Spring. C’est surtout grâce à lui que Morris rencontra Goscinny formant, pour Lucky Luke, l’un des tandems les plus brillants de l’histoire de la BD.

Goscinny ne l’oubliera jamais car Jijé le fondateur fut aussi Jijé le rénovateur en rejoignant l’équipe de Pilote y assurant des reprises de séries qui, cette fois, n’avaient pas été créées par lui : Tanguy et Laverdure, Barbe Rouge… On connaît moins l’influence souterraine de Jijé : son trait figure sur les premières planches de Blueberry car, établi à Paris, il entreprend l’écolage du jeune Jean Giraud, futur Moebius, mais aussi du jeune Mézières, le créateur de Valérian. Il y a aussi cette scène de bagarre dans Lucky Luke entièrement de la main de Jijé.

C’est cet homme là qu’a entrepris de nous faire connaître François Deneyer, un collectionneur tombé amoureux fou du maître de l’Ecole belge. Il a rassemblé une collection –sa collection- unique et exceptionnelle : les plus belles planches de l’artiste, lequel aimait toucher à toutes les techniques. C’est donc un véritable trésor pour les amateurs de graphisme. Mais on y trouve aussi ses illustrations exécutées avec une mâle autorité, comme on disait jadis, et une virtuosité remarquable. On lui doit, par exemple, cette fabuleuse couverture du premier Buck Danny. Pour ce passionné, c’est un projet incroyable car il l’a monté sans aucune aide publique. Pourtant, le lieu est agréable, situé en plein centre de Bruxelles, à 5 minutes de la Grand-Place ou de la Gare du Midi, où une cafétéria et une librairie accueillante reçoivent le visiteur.

Destination « Musée Jijé » à Bruxelles
Le Musée Jijé
Une nouvelle destination pour Bruxelles

Un projet fou, mais pas déraisonnable. Le Centre Belge, dont le travail est reconnu, ronronne un peu dans son coin avec sa certitude d’institution incontournable. Quelques expos par an, certes excellentes. Qu’il ait alors un challenger crédible rend non seulement Bruxelles plus attractive pour le bédéphile, mais aussi plus dynamique. Car François Deneyer annonce pour la rentrée une série d’expos et d’événements non conventionnels (on parle d’une expo sur Le Cirque dans la BD) soucieux qu’il est, à l’image de Jijé, d’ouvrir à la curiosité et à la découverte.

On peut –il faut- aider cette folle entreprise en devenant un membre du Musée Jijé. A partir de 50 euros (mais cela peut aller jusqu’à 1.000 euros si vous êtes enthousiaste comme le fondateur du Musée). En échange, vous avez une série de cadeaux en plus d’une entrée gratuite permanente. Je recommande la carte de membre "Jerry Spring" à 260 euros car la sérigraphie (de Jerry Spring évidemment) qui vous est offerte est sublime. Et puis cette aide est fiscalement déductible…

On peut visiter le site du Musée ou leur envoyer un email : info@jije.org . L’adresse : Musée Jijé – 43 rue du Houblon – 1000 Bruxelles – Tel : +32 (0) 2 513 33 04. Fermé le lundi.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?