Fidel Castro (vie héroïque)

29 février 2012 0 commentaire
  • Un biopic BD convaincant, montrant à la fois l'homme et le politicien, mais qui reste assez indulgent sur les aspects les plus critiquables du personnage. Une belle réussite dans le genre, dans lequel l'auteur s'est déjà illustré avec son "Johnny Cash" paru en 2008 en France.

Si on ne présente plus Fidel Castro, l’un des derniers tenants d’un communisme à la fois romantique et totalement autoritaire, sa vie a de quoi fasciner. Dans un album foisonnant, démarrant dès l’enfance du leader cubain, Reinhard Kleist déroule sa biographie dans un style épique et flamboyant. Son trait en noir et blanc, plutôt d’inspiration américaine, possède vivacité et caractère.

La vie de Castro (jusqu’à nos jours, où il a 85 ans en 2012) nous est présentée à travers les souvenirs d’un photographe allemand happé par la révolution cubaine de la fin des années 1950. Ce Karl Mertens sera notre guide, avec son regard de journaliste, dans ce pays en plein tumulte. Devenant au fil des ans d’un des derniers supporters du lider maximo, il témoigne des grands espoirs des débuts, de la tension extrême au moment de la Crise de la Baie des cochons, et des nombreuses désillusions des années 1980...

Kleist n’hésite pas à utiliser la romance pour donner du souffle à son récit : c’est l’amour d’une "guerrillera" qui incitera Karl à s’installer à Cuba, et les conquêtes de Castro sont racontées sans détour au début du récit.

Les épisodes impliquant de grandes figures du XXe siècle ne sont pas oubliés : les relations avec Che Guevara (d’une quasi fraternité à une opposition amère), la première rencontre haute en couleur avec Nixon (alors vice-président des USA) ou encore quelques dirigeants russes, en commençant par Khrouchtchev.

Certes, Reinhard Kleist, en se focalisant sur les postures de Castro, élude quelque peu ses échecs politiques. Il évoque ainsi la misère, la censure, les privations de toutes sortes progressivement imposées aux Cubains avec une certaine retenue. Mais son portrait garde un rythme impressionnant. Il maintient une force narrative constante, et pousse à en savoir plus. Toujours un bon signe...

Fidel Castro (vie héroïque)

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Castro - Par Reinhard Kleist, traduit de l’allemand par Paul Derouet - Casterman

La galerie liée à l’album sur le site de l’auteur

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

Du même auteur : Les rats dans les murs

A lire également sur notre site les chroniques de :

- Libertad

- Che

  Un commentaire ?