Newsletter ActuaBD

GloomCookie - Serena Valentino & Ted Naifeh - Akiléos

4 janvier 2007 0 Comics par François Peneaud
🛒 Acheter
  • Que voici un étrange animal, mélange de culture goth et de fantastique assez mordant. Ted Naifeh voit ici traduit un travail d'illustrateur précédant la création de Courtney Crumrin.

Cet épais volume de 200 pages présente la première histoire complète de la série GloomCookie [1], créée en 2001 par la scénariste Serena Valentino et le dessinateur Ted Naifeh, qui continue d’ailleurs aujourd’hui, mais sous les crayons d’autres artistes, Naifeh n’ayant illustré que les six premiers numéros regroupés dans cet album.

La première caractéristique de cette série est sa charmante galerie de personnages : Lex, une petite brune amourachée de son meilleur ami Max, un grand blond qui profite honteusement d’elle ; Sebastian, un jeune homme qu’un gros monstre tapi sous le lit protège... en bouffant toutes ses petites amies ; Chrys, la dernière conquête en date de Sebastian, tout sauf effrayée par le dit monstre ; Damion, un mystérieux beau brun admirateur de Lex ; sans oublier Isabella, reine de la scène goth locale que fréquentent ces personnages (enfin, sauf le monstre) et affreuse mégère, ni les membres du Carnaval Macabre, un cirque qui abrite bien des secrets.
Notons ensuite une voix-off tout droit sortie d’un conte de fée bien noir, qui déstabilise rapidement le lecteur ne sachant plus trop à quel genre d’histoire il a affaire. La mise en place de l’intrigue principale, qui révèle petit à petit ce qu’ont en commun tous ces personnages, est d’ailleurs assez longue, à tel point que l’on en vient à se demander si l’album recèle autre chose qu’une collection de portraits de personnages au premier abord peu attrayants. Mais le temps que prennent les créateurs pour poser leurs personnages joue finalement en leur faveur, et donne à ceux-ci une vraie épaisseur psychologique.

GloomCookie - Serena Valentino & Ted Naifeh - Akiléos

On peut parfois se demander si le grand format choisi pour cet album convient au travail de Ted Naifeh. Cela dit, son trait nerveux, la stylisation qu’il a adoptée, et son jeu sur les placements des ombres sont un des atouts de l’album [2]. Il est évidemment intéressant de voir d’où vient, graphiquement parlant, un artiste qui est arrivé sur la scène française avec le très abouti Courtney Crumrin.

GloomCookie est un série très représentative de ce qu’a pu publier son éditeur américain, Slave Labor Graphics : des bandes très originales, à cent lieues des comics de super-héros, que ce soit thématiquement ou graphiquement, avec une certaine tendance, pour nombre d’entre eux, à l’humour noir. La lecture de ce volume devrait distraire agréablement le lecteur lassé des blancheurs marchandes de la période qui s’achève.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Acheter l’album sur internet

[1Le titre, difficilement traduisible, signifie quelque chose comme "Gâteau morose/lugubre".

[2L’ambiance goth qu’il développe ici se retrouvera en partie plusieurs années après dans how loathsome, sa -mini-série beaucoup plus réaliste qu’il a réalisée avec Tristan Crane - et qui est toujours inédite en France. Maintenant que GloomCookie a été traduit, les éditeurs français n’ont plus beaucoup de choix...

 
Newsletter ActuaBD