Hector, T.1 : Manigances et coups tordus - Par Dubuisson & Donsimoni - Delcourt

29 juillet 2015 0 commentaire
  • Un drôle d'animal égocentrique et mégalomane sème la zizanie dans une famille, loin de se cantonner à son rôle sagement domestique. Nouvelle série qui part avec de bons ressorts comiques.

Un vrai cadeau empoisonné, ce parangon ! Curieux animal qui parle, aux faux-airs de renard qu’on aurait croisé avec un rongeur. Maintenant qu’il est là, il va bien falloir cohabiter. Car avec un tel caractère et un mauvais esprit affiché, pas question d’évoquer un quelconque animal de compagnie. Hector, parangon vaniteux et ronchon, c’est une vraie plaie, mais au moins, il est malin. De quoi stimuler la réflexion de la petite Luce ?

La nouvelle série cosignée Dubuisson et Donsimoni inverse les rôles du récit typique mettant en scène un enfant et un animal domestique : la victime, c’est Luce, et ses parents aussi d’ailleurs. À la fois malfaisant et ridicule, Hector incarne un personnage riche en émotions, surprenant, et finalement aussi humain que son entourage. La grande force des auteurs réside dans leur refus de le rendre sympathique. On reste constamment dans une logique d’affrontement.

Parmi les qualités de ce tome 1, on peut aussi souligner la volonté de modernité : les parents de Luce sont un couple masculin, et son entourage reflète une diversité cohérente. Organisé en planches majoritairement indépendantes, l’album trouve constamment matière à renouvellement de ces joutes infantiles, sachant que le leitmotiv de la bestiole est lui annoncé dès le départ : conquérir le monde !

Iznogoud n’a qu’à bien se tenir...

Hector, T.1 : Manigances et coups tordus - Par Dubuisson & Donsimoni - Delcourt
© Delcourt 2015

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

  Un commentaire ?