History Boards lance un concours de bande dessinée pour lutter contre la montée des extrêmes

28 novembre 2019 1 commentaire
  • Soutenu par le programme Europe Creative en co-production avec Aix-Marseille Université, La Boate, et la Fondation du Camp des Milles, Apollonia éditions, la Scuola Italiana di comix, l'initiative History Boards s'intéresse à la question de la résistance aux extrémismes au travers de la bande dessinée.

C’est un fait incontestable, partout à travers le monde, l’extrémisme et la violence gagnent du terrain. Tandis que certains pays sont déjà tombés sous la coupe de l’extrême-droite, d’autres voient leurs parlements et leur gouvernement gangrenés par des élus (ultra-)conservateurs et climato-sceptiques.

Même Alan Moore, anarchiste convaincu qui n’a pas voté depuis plus de 40 ans se montre inquiet et annonce qu’il se rendra aux urnes le 12 décembre prochain. Se dirige-t-on inéluctablement vers un monde totalitaire et intolérant ? Cela ne tient qu’à nous tous.

La culture a toujours été un merveilleux vecteur d’idées et, à n’en pas douter, elle a un rôle à jouer dans ce combat contre l’obscurantisme.

Dans cette optique, pour lutter contre la montée des extrêmes et l’engrenage de la violence, History Boards, lance un concours de bande dessinée, soutenu par le programme Europe Créative qui a pour but de promouvoir la diversité culturelle et linguistique de l’Union européenne, ainsi que par Aix-Marseille Université, La Fondation du Camp des Milles, Mémoire et Éducation, Chaire Unesco, la Scuola di Comix de Naples et les éditions Apollonia à Tunis.

History Boards lance un concours de bande dessinée pour lutter contre la montée des extrêmes

En 2017, un concours similaire avait pour sujet la journée du 11 mars 1977 à Bologne, où un jeune militant maoïste, Francesco Lorusso était assassiné par les forces de l’ordre.

Pour participer, il vous faut résider en Europe ou sur le pourtour du Bassin méditerranéen
 et être un jeune étudiant ou une jeune étudiante d’une école de BD et d’art graphique ou bien une jeune autrice ou un jeune auteur de moins de 30 ans.

Ce concours consiste à créer deux planches de bande dessinée représentant une situation de résistance individuelle ou collective face à des actes de violence. Le récit doit se situer dans le cadre temporel des années 2010 et peut s’inspirer d’événements réels, ou être totalement fictif.

Votre production est à envoyer avant le 5 janvier avant minuit, par mail ou par wetransfer aux adresses suivantes : martine@laboate.com et sophie.saffi@univ-amu.fr
.

Les projets seront ensuite soumis à un jury de 13 membres, composé d’enseignants-chercheurs et de professionnels de la bande dessinée.

Les résultats seront annoncés le 20 janvier 2020, les 10 finalistes seront intégrés au réseau d’auteurs créé dans le cadre du projet et leurs créations seront exposées au sein de l’exposition itinérante History Boards à retrouver en France au Camp des Milles en mars 2020, aux rencontres du 9e art d’Aix-en-Provence au mois d’avril-mai 2020 puis, sur la même période, en Italie à la ComicCon de Naples et à la Foire Internationale du livre de Tunis en Tunisie. Les cinq premiers classés recevront aussi une tablette.

Voir en ligne : Le site du concours

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :