Loki : Les Variations Marvel

  • Dieu de la malice, de la discorde et des illusions, Loki Laufeyson est réputé pour sa fourberie et son ambition démesurée. Manipulateur confirmé et farceur éternel, le demi-frère de Thor agit toujours pour son propre intérêt. Lorsque le dieu fripon se retrouve arrêté par une police temporelle, il découvre que l'histoire de l'univers est déjà écrite de A à Z et qu'il ne peut rien y faire, sa mort est inéluctable et on ne peut échapper à son destin. Ne serions-nous alors que les pièces d'une immense horlogerie ? Une réalité difficile à accepter pour un être aussi insubordonné et fier que Loki qui va alors se mettre en quête du libre arbitre, quitte à mettre en péril l'équilibre du temps…

Après deux films - Spider-Man : Far From Home et Black Widow - et deux séries - WandaVision et The Falcon & The Winter Soldier - placés sous le signe du deuil, servant principalement à opérer une transition douce vers le futur, Marvel Studios donne - enfin - un grand coup dans la fourmilière avec Loki.

De prime abord, la série n’était pas forcément celle qui soulevait le plus d’attentes. Le personnage avait connu un développement parmi les plus réussis et les plus constants du Marvel Cinematic Universe (MCU), devenant tour à tour despote maléfique et anti-héros, avant de trouver la rédemption finale des mains du Titan fou Thanos, en se sacrifiant pour son demi-frère dans Avengers : Infinity War (2018). Pourtant, dès les premières annonces autour de la série, une aura de mystère s’est mis à planer sur le projet qui pourrait finalement avoir une importance plus grande que prévu.

Loki : Les Variations Marvel
Owen Wilson est Mobius

Comme écrit dans chaque livre d’histoire, Loki a été arrêté par les nouvellement formés Avengers en 2012 à l’issue de la bataille de New York, avant d’être transféré et enfermé sur son monde natal Asgard. Mais si l’histoire avait été différente ? En voyageant dans le temps durant les évènements de Avengers : Endgame, les plus grands héros de la Terre revisitent ce point d’orgue du MCU et modifient sans le vouloir le cours de l’histoire, provoquant l’évasion de Loki - version 2012 donc. Le film poursuivait alors ensuite son cours, en se concentrant sur la mission de Captain America, Iron Man et consorts, mais le public savait désormais qu’un autre Loki était en liberté…

La liberté sera de courte durée pour Loki.
Gugu Mbatha-Raw est Ravonna Renslayer

Nous retrouvons donc ce variant du dieu de la discorde, paradoxe temporel vivant qui, à peine libre, retrouve déjà ses appétits de conquête - rappelons que le personnage n’a pas encore connu l’évolution que nous lui connaissons. Mais voilà qu’une étrange police intervient et arrête le tout juste évadé Loki qui troque une prison pour une autre. Tom Hiddleston était déjà l’un des acteurs les plus talentueux du MCU et ce n’est pas cette série qui nous fera mentir : l’acteur britannique continue de tirer à lui la couverture, profitant des six épisodes de la série pour dévoiler toute la palette de talents de son jeu d’acteur et amenant ce personnage qu’il incarne désormais depuis dix ans vers de nouveaux horizons.

Wunmi Mosaku est la Chasseuse B-15

Loki découvre alors le TVA qui n’est pas une taxe sur la valeur ajoutée mais le "Tribunal des Variations Anachroniques", un organisme chargé d’assurer la sécurité du flux temporel unique dans lequel nous vivons. Pour cela, les agents du tribunal sont à l’affut du moindre anachronisme, afin de pouvoir y mettre un terme rapidement. Tous les évènements doivent se dérouler tels qu’ils sont déjà écrits. Organisation à l’administration kafkaïenne, le TVA jouit d’une direction artistique absolument réussie et envoûtante. Loki y rencontre Mobius, interprété par le célèbre Owen Wilson-, un agent qui, au contact de notre anti-héros, va voir son monde remis en question et réfléchir à sa propre existence. Face à lui se dresse Gugu Mbatha-Raw qui interprète avec brio la juge Ravonna Renslayer, froide et inflexible.

Bienvenue au TVA !
Tara Strong est Miss Minutes

Mais encore une fois, la chance sourit au demi-frère de Thor qui ne reste pas longtemps derrière les barreaux et se retrouve recruté par l’organisation pour traquer un autre variant de lui-même, cependant, notre dieu farceur qui n’obéit qu’à lui-même a d’autres plans en tête.

Arrive alors la véritable révélation de la série : Sophia di Martino. Actrice encore inconnue au bataillon qui incarne ici… Loki ! Le second variant traqué par le tribunal des variations anachroniques est en effet une version féminine de notre anti-héros qui se baptise elle-même Sylvie. Face à un Tom Hiddleston impérial, l’actrice ne dénote pas et offre une toute nouvelle dimension au maître des illusions.

Sophi di Martino est Sylvie

Traqué depuis des années, le personnage de Sylvie a appris à survivre en se dissimulant dans les diverses apocalypses ayant parsemé l’histoire, donnant ainsi à la série une tonalité chaotique et fataliste, en totale opposition avec l’ordre de la TVA. C’est d’ailleurs là tout le fond de Loki, un affrontement entre l’ordre et l’anarchie, entre le libre arbitre et l’oppression. La rencontre des deux variantes du dieu de la malice ne pouvait que faire des étincelles, et face au déterminisme incarné par le TVA et sa vision unique du temps, nos deux personnages incarnent une sorte de liberté ultime, détachée de toute contrainte. Deux anomalies ne devant pas exister qui courent vers la fin des temps.

Deux Loki(s) pour le prix d’un !
Un alligator est Alligator Loki

Loki et Loki décident alors de s’allier pour rencontre les fameux Gardiens du Temps, des êtres divins qui auraient à l’origine créé un flux temporel unique et qui veillent depuis à son bon déroulé. Nos héros sont alors loin de se douter des révélations qui les attendent au bout du chemin. Les Gardiens du temps ne sont qu’une supercherie orchestrée par un être tout-puissant qui réside à la fin des temps. Pire encore, ils découvrent même que leur petite révolte était orchestrée. Qu’en est-il donc du libre arbitre ?

Lassé de surveiller la chronologie, "Celui qui demeure" propose aux Lokis un dilemme : soit prendre sa place, soit le tuer afin d’exploser la ligne temporelle en une multitude de réalités. Le scénario s’arrête alors ici, et nos deux Asgardiens sont désormais libres de leurs choix. Poursuivre comme avant ou tout détruire ?

Richard E. Grant est Old Loki

Mais alors que Loki souhaite réfléchir à la proposition, Sylvie assassine "Celui qui demeure" que les amateurs de comics auront reconnu comme un variant de Kang le Conquérant, l’un des plus grands adversaires des Avengers. Le temps est désormais fractionné et s’éparpille en diverses branches qui sont autant de nouveaux univers à explorer. Un peu à l’image de Marvel Studios et son grand chef, Kevin Feige quin après des années à œuvrer à construire un univers partagé cohérent et unique, se prépare à plonger dans le multivers.

Un cap est enfin trouvé pour le futur, au seuil de la mort, le variant de Kang annonce en effet son retour probable dans ce nouveau paradigme, ou du moins celui d’une version de lui plus… machiavélique. Après Thanos, aurait-on trouvé le prochain grand vilain du Marvel Cinematic Universe ?

Quoi qu’il en soit, de prochaines réponses devraient rapidement nous parvenir avec Spider-Man : No Way Home (décembre 2021), Doctor Strange in the Multiverse of Madness (mars 2022) et Ant-Man & The Wasp : Quantumania (février 2023), trois films qui sont annoncés comme étant liés à la trame narrative de la série Loki qui vient d’ailleurs d’être renouvelée pour une saison 2.

On finit rapidement par perdre le compte des Loki(s)...
Jonathan Majors sera Kang

L’univers Marvel va enfin de l’avant, et prouve aussi avec Loki qu’il peut se renouveler. Loin de la formule classique que l’on connaissait, la série développée par Michael Waldron - aussi scénariste sur le prochain Doctor Strange - brille par ses nombreuses qualités. Nous avons déjà évoqué son casting fabuleux - avec une dernière mention spéciale pour Jonathan Majors, futur Kang qui vole la vedette au cours du final - mais le show offre aussi une superbe fresque visuelle et profite d’une direction artistique très marquée et moins plate que celle de nombreuses productions estampillées Marvel Studios. La dernière révélation de la série serait Natalie Holt, compositrice britannique qui livre une prestation admirable, devenant d’emblée l’une des meilleures bandes originales du MCU.

Évoluer pour survivre, c’est donc la voie choisie par Marvel Studios qui prend le contrepied des treize années précédentes. L’engouement des fans semble être au rendez-vous. Toutes les possibilités sont désormais envisageables, Loki semble bel et bien avoir retrouvé son libre arbitre, reste désormais à savoir quoi en faire...

Voir en ligne : Retrouvez Loki sur Disney+

(par Vincent SAVI)

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Loki – Créé par Michael Waldron et réalisé par Kate Heron – Avec Tom Hiddleston (Loki), Sophie Di Martino (Sylvie), Owen Wilson (Mobius M Mobius), Gugu Mbatha-Raw (Juge Ravonna Renslayer), Wunmi Mosaku (Hunter B-15) & Tara Strong (Miss Minutes) - 6 épisodes - depuis le 9 juin 2021

Photos : © Marvel Studios

Le MCU sur ActuaBD :
- Lire "Avengers : Endgame" : des adieux déchirants et un nouveau départ
- Lire WandaVision : le commencement d’une nouvelle ère pour Marvel Studios
- Lire WandaVision : un nouveau départ réussi pour Marvel Studios ?
- Lire Falcon et le Soldat de l’Hiver : l’héritage de Captain America
- Lire Falcon et le Soldat de l’Hiver : un nouveau Captain America pour un nouveau monde

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Loki : Les Variations Marvel
    22 juillet 10:11, par mmarvinbear

    Un petit "Spoiler alert" en début d’article n’aurait pas été de trop je pense. Pas pour moi, j’ai déjà vu cette excellente série mais pensons un peu aux autres...

    Mais bon, bonne nouvelle, il y aura une seconde saison ! Avec de la chance, on reverra Crocky...

    Répondre à ce message