Iron Man a un moral d’acier !

3 mai 2008 12 commentaires
  • Qu’il soit en fer (comme son nom l’indique), en or ou en tungstene, Iron Man reste une des créations les plus réussies du Silver Age du comic book. Avec réalisme, les Américains montrent dans le film qui en est tiré, que les super-héros ont fait leurs preuves en terme de constance et de qualité. Contrairement à l’exemple gaulois, ils semblent faits pour durer.
Iron Man a un moral d'acier !
Première apparition (mais aussi apparence) d’Iron Man en mars 1963
(c) Marvel Comics

Iron Man apparaît dans le N°39 du magazine de chez Marvel, « Tales of Suspense », daté de mars 1963. Dans cet épisode, Tony Stark est prisonnier des Vietcongs qui l’obligent à construire pour eux une « arme fatale ». Il réussit à s’échapper en créant une armure volante truffée de gadgets spéciaux.

Si le film de Jon Favreau qui vient de sortir en salle, reprend en l’actualisant (le Vietnam devient ici l’Afghanistan) le récit créé par Stan Lee (alias Stanley Lieber) et son jeune frère Larry Lieber, et graphiquement conçu par Jack Kirby (dessins) et Don Heck (encrage), il n’améliore pas vraiment l’argument du départ qui se confine à une simple baston entre prototypes guerriers plus ou moins sophistiqués.

Mais on sent bien que sous la carapace d’acier, ce premier film installe les qualités qui ont permis la longévité du personnage : une figure de playboy viveur, plutôt sympathique, inspirée par l’avionneur-milliardaire Howard Hugues ; une armure qui, grise d’abord, devient rapidement or-acier (dès le second épisode) puis rouge et or quelques semaines plus tard ; une profondeur psychologique du héros principal fondée sur sa fragilité acquise en captivité ; enfin et surtout sur l’intérêt pas vraiment humanitaire du département de la défense pour les découvertes de l’ingénieur Stark.

Iron Man incarné par l’excellent Robert Downey Jr
(c) SND / Paramount/Marvel Films
Panini réédite opportunément les 1ers épisodes
Panini Comics

Le film tient sans conteste aussi sur un excellent jeu d’acteurs du duo Robert Downey Jr (Tony Stark) et Gwyneth Paltrow (Mrs Pepper Potts) et sur des séquences particulièrement bien amenées en terme de dialogues. Bref, on ne s’ennuie pas une minute dans ce film que même la soundtrack enchante.

Iron Man inaugure une année 2008 riche en super-héros avec bientôt le second Incredible Hulk que l’on souhaite plus crédible que le premier, le très attendu Batman, The Dark Knight, l’adaptation au cinéma de l’épisode mythique du héros scénarisé par Frank Miller (éditions Delcourt) (pas sûr d’ailleurs que cette version corresponde avec la sienne), en attendant que l’auteur de Sin City mette en scène l’anti-super-héros de Will Eisner, The Spirit annoncé début 2009.

Signalons la parution chez Panini, entr’autres sorties, d’un volume reprenant les premiers épisodes historiques du carré d’as des créateurs : Iron Man l’Intégrale, Tome 1 : 1963-1964.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’ouvrage sur Internet

Illustrations : © Marvel Comics / Panini – Photos : SND- Paramount Pictures / Marvel Films

 
Participez à la discussion
12 Messages :
  • Iron Man a un moral d’acier !
    3 mai 2008 11:16, par totoche

    Il existe une version en français tout aussi débile : ça s’appelle "Monsieur Ferraille" et c’est aux "Requins Marteaux".

    Répondre à ce message

  • Iron Man a un moral d’acier !
    3 mai 2008 12:14, par Alex

    J’ai sous les yeux le récit "Iron Man is born !" (pages trouvées il y a longtemps sur le net). Je ne vois pas dans les "credits" la présence de Kirby, seul Don Heck est crédité pour le dessin (Art : Don Heck). J’avoue avoir du mal à distinguer la patte de Kirby au long de ce récit. Pourtant le scénario est bien le même que celui que vous décrivez. Auriez-vous plus d’informations ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 3 mai 2008 à  13:29 :

      Il est pourtant régulièrement crédité dans toutes les mentions (album Panini), de même que dans le film (à la fin). La "patte" de Kirby est souvent modifiée par l’encrage. Cela dépend des cas.

      Je laisse les spécialistes du comics qui nous lisent apporter leur lot de commentaires.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Alex le 3 mai 2008 à  14:47 :

        Je viens de jeter un oeil au "Grand Comics Database Project" et selon leurs données Kirby est crédité uniquement pour les crayonnés de la couverture de ce numéro. L’histoire "Iron-Man is born" semble bel et bien avoir été dessinée par Don Heck en solo... Qq’un a-t-il plus de détails ?

        Voir en ligne : http://www.comics.org/details.lasso...

        Répondre à ce message

      • Répondu par Jean-Philippe RENOUX le 5 mai 2008 à  00:38 :

        Je viens de consulter plusieurs livres en américain sur Iron Man, il semble que Kirby ait bien dessiné la couverture du TOS 39, mais que l’épisode d’origine ait été dessiné par Don Heck à partir de crayonnés rapides de Kirby. L’épisode ne plut pas trop à Stan Lee qui demanda à Kirby des crayonnés plus poussés pour quelques épisodes (jusqu’au 43, semble t’il). A l’époque, Kirby crayonne entre 150 et 200 pages par mois (source The art of Jack Kirby), des pages dont il imagine aussi la mise en page, le mouvement et les personnages. La force de son graphisme est donc moins évidente que dans celle des travaux publiés après 1966, d’autant plus que les encreurs sont parfois la pinceau lourd. Les pages de Don Heck seul ou de Steve Ditko, encré par Don Heck ou Dick Ayers ne sont pas non plus des exemples de splendeur graphique.

        De façon bizarre, les éditeurs-traducteurs avaient préféré ignorer ces débuts brouillons (à part le premier épisode d’origines de TOS 39), Panini rend donc service aux collectionneurs complétistes ne parlant pas l’anglais, mais pour limiter les risques de mévente, on a mis en gros le nom de Kirby sur la couverture (comme celui de Stan Lee alors qu’il confia vite l’écriture de cette série à son frère Larry Lieber, puis à R. Berns (source Kirby King of comics de Mark Evanier, son biographe officiel).

        Répondre à ce message

  • Petits commentaires sur le film : attendre la fin !!!
    3 mai 2008 12:54, par Jean-Philippe RENOUX

    Je l’ai vu sur les Champs Elysées, le 1er mai. La salle était bien remplie, d’un public mixte (pas mal d’hommes jeunes étaient venus accompagnés de leur compagne), sans trop d’enfants.
    Il n’y a pas eu de standing ovation à la fin, même si le public était souriant, content du spectacle. Je signale qu’il est impératif de rester jusqu’à la fin du générique (malgré des graphismes moyens et une musique pas vraiment accrocheuse). Les spectateurs patients pourront assister à une dernière séquence mettant en scène la rencontre de Tony Stark avec Nick Fury, interprété par l’excellent Samuel Jackson.
    J’indique un lien qui permet de jouer trois minutes à Iron Man gratuitement sur le site de marvel.com

    Voir en ligne : http://marvelkids.marvel.com/charac...

    Répondre à ce message

  • The Dark knight
    3 mai 2008 16:33, par erwann

    Vous auriez pu jeter un coup d’oeil sur la bande-annonce avant d’affirmer n’importe quoi...le film "the dark knight" n’a strictement rien à voir avec le récit mythique de Frank Miller.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 3 mai 2008 à  19:22 :

      Vous auriez pu jeter un coup d’oeil sur la bande-annonce avant d’affirmer n’importe quoi...le film "the dark knight" n’a strictement rien à voir avec le récit mythique de Frank Miller.

      Nous ne disons pas n’importe quoi, nous disons :

      pas sûr d’ailleurs que cette version corresponde avec la sienne

      Un euphémisme est-il moins honorable que de se forger une opinion à partir d’une bande annonce ? Les deux œuvres ont au moins ceci en commun : le titre. Et nous ne croyons pas que ce soit anodin.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Raph le 6 mai 2008 à  09:55 :

        Je pense aussi que vous auriez pu éviter de parler de Frank Miller en référence à son Dark Knight Returns.

        Par cette phrase, vous supposez une intention du réalisateur et de la production de s’inspirer de cette histoire (se passant dans le futur), alors qu’ils n’ont cherché certainement qu’à donner un sous-titre accrocheur correspondant au personnage.

        Depuis Batman Begins, tout le monde s’accorde à dire que l’équipe du film s’est inspiré de l’oeuvre de Frank Miller sur Batman (qui ne se limite pas à Dark Knight Returns mais notamment aussi au Batman Year One).

        Surtout Dark Knight est un des surnoms de Batman (certainement popularisé par Miller). Mais le titre du film n’est pas à copier coller du titre de Miller : Dark Knight Returns.

        Je critique juste la tournure de la phrase qui suppose un fait erroné et non le fait que le film s’inspire de l’oeuvre de Miller (et très certainement d’autres auteurs comme Dennis O’Neil, Neal Adams, Alan Moore, et tous ces grands auteurs ayant participé à la création de ce mythe).

        Enfin, je m’excuse pour cette digression concernant ce personnage alors que le sujet est Iron Man (je trouve d’ailleurs les commentaires très intéressant).

        Répondre à ce message

  • A propos de Hulk
    5 mai 2008 18:00, par Jean-no

    Le Hulk de Ang Lee n’a pas plu au public et va donc être remplacé par un autre, mais de tous ces films de super-héros, je pense que c’est mon favori, il y a une réflexion artistique très forte sur la 3D, les comics et la caricature. On est très loin du côté à mon avis "pompier" des autres films. Je parle purement du point de vue visuel, car en revanche la partie "mon père, ma colère" est un peu lourde malgré le jeu formidable de Nick Nolte.

    Répondre à ce message

  • Iron Man a un moral d’acier !
    5 mai 2008 22:40, par De Kuyssche

    Je ne voudrais pas avoir l’air de faire de la pub, mais comme Iron Man est un de mes personnages préférés, je signale à ceux que cela intéresse l’existence de marque pages, réalisés par Universal Bruxelles à l’occasion de la sortie du film. Collectors, dear friends of Iron Man !

    Répondre à ce message