La Cité Internationale de la Bande Dessinée d’Angoulême affiche un bilan positif pour 2010

10 mai 2011 2 commentaires
  • Alors que l’été s’annonce et que le musée s’apprête à recevoir de nombreux touristes, notamment étrangers, et qu’une « université d’été » centrée sur l’auteur est annoncée en juillet prochain, la Cité de la BD d’Angoulême publie son bilan. Impressionnant.

Avec ses différentes missions dédiées à la conservation (Musée de la BD, dépôt légal de la BD en France, numérisation de fonds de journaux…), la diffusion (expositions, colloques, prêts en bibliothèques, cinéma…) et la création (Maison des auteurs), la Cité de la BD est une institution centrale à Angoulême qui pérennise et en même temps légitimise le Festival de la Bande Dessinée en le distinguant des autres évènements consacrés à la BD en France et en Europe.

Publiant ces jours-ci son bilan, cet équipement, joyau de la Vallée des images, affiche une progression impressionnante, en proportion des efforts consentis et d’un budget annuel de 5,4 millions d’euros en 2011 financés à 51% par quatre partenaires publics (Ville, Département, Région, État).

La Cité Internationale de la Bande Dessinée d'Angoulême affiche un bilan positif pour 2010
L’ambassadeur des Etats-Unis, SE M. Charles Rivkin visitant le "trésor" du Musée en janvier dernier
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le fonds patrimonial comporte aujourd’hui 8 007 planches originales de bande dessinée : Töpffer, Cham, Jean-Claude Forest, Jacques Laudy, Greg, Eddy Paape, Touïs & Frydman, mais aussi Frank O. King, Harold Gray, Rube Goldberg, Peter Bagge, ou Tony Millionnaire figurent parmi les 123 planches acquises en 2010.

Plus de 8 000 planches sont conservées par le musée.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

La bibliothèque de conservation comprend désormais 57 653 albums et 120 482 fascicules pour un ensemble de 3 987 journaux différents.

La maison des auteurs a accueilli 35 résidents dont un bon nombre d’étrangers venus d’Allemagne, d’Espagne, de Corée du Sud, de République tchèque ou d’Ukraine...

La collection comporte 58 000 albums et 120 000 fascicules
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Une librairie qui a fait en 2010 un chiffre d’affaire de 487 307 euros de chiffre d’affaire, une riche programmation cinéma justifiant 46 200 entrées, un site qui dénombre 4 400 visiteurs par jour et une bibliothèque qui est passée de 20 000 à 29 800 volumes proposés en prêt, avec une progression de 74 400 à 91 200 exemplaires prêtés, complètent cet impressionnant bilan.

Une activité débordante que l’on ne soupçonne pas de premier abord mais qui s’avère unique en Europe en termes d’importance et de qualité dans la diffusion du 9e art.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :