Newsletter ActuaBD

La Guerre secrète de l’espace, T1 : 1957 Spoutnik - Par Hautière, Cuvillier & Pinchon - Delcourt

  • Indicateur de la suprématie d'une des deux puissances, la course à l'espace fut dopée par la Guerre Froide. Avec un brin de romance, cette série entame habilement ce bras de fer déterminant.

1957. Fidèle membre du parti communiste, Anatoly Netchaïev vient d’être affecté au Cosmodrome de Baïkonour pour superviser l’installation du premier missile intercontinental russe.

Dès son arrivée, il affronte un accueil glacial. Les tensions s’accroissent avec les premiers échecs de la base jusqu’à l’assassinat d’un ingénieur qui déclenche une vague de suspicion... Un agent du KGB est alors envoyé sur place.

La Guerre secrète de l'espace, T1 : 1957 Spoutnik - Par Hautière, Cuvillier & Pinchon - Delcourt

Une des plus célèbres batailles du XXe siècle s’est livrée à des centaines de kilomètres au-dessus de nos têtes. Une guerre dont la science et la connaissance ressortirent grandies, mais au cours de laquelle tous les coups furent permis. Y compris, le recrutement d’anciens criminels de guerre nazis, ou envoyer des espions dans le camp adverse pour rattraper son retard.

Régis Hautière, qui collabora avec Romain Hugault sur Le dernier envol nous sert un scénario habile qui louvoie entre Histoire et histoire. Tout en détaillant les péripéties malencontreuses de ce premier lancement dont le monde n’apprit pas les écueils, il met en lumière le peu d’intérêt que le Politburo porta naguère à l’évolution spatiale, avant de se rendre compte de l’impact mondial sur laquelle put ’surfer’ leur politique. L’album se conclut ainsi sur un passionnant dossier mettant en lumière les apports authentiques à l’intrigue développée.

Le jeune Damien Cuvillier nous livre un dessin froid et rigide qui convient très bien à l’ambiance soviétique et rigoureuse de ce premier tome. L’intrigue se place habilement entre espionnage supposé et sabotage avéré.

Le prochain tome de cette série en cinq volumes nous en apprendra plus sur le premier vol de Youri Gagarine, alors que le troisième abordera la première ’sortie’ spatiale en 1965. Il reste donc encore un peu de temps au dessinateur pour arrondir son trait avant d’évoquer l’Amérique.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD