La Pin-Up du B24, T. 2 - Par Manini et Chevreau - Editions grand Angle - Bamboo

13 juillet 2020 0 commentaire
  • À partir d’une romance fidèle aux clichés du genre, les amours de trois pilotes avec trois infirmières engagées dans la marine, cet album nous entraîne dans une histoire mêlant fantastique, aventure, trahison et vengeance.

Si l’on se fie au titre et au visuel de couverture, on pourrait croire à une énième histoire d’aviation et penser que la collection Grand Angle enfourche à son tour un créneau porteur et la marque de fabrique de certains éditeurs. À l’image d’une précédente histoire (Le Poids des nuages paru chez le même éditeur) le contexte aérien permet à Jack Manini de nous offrir une histoire bien-delà de voltiges vertigineuses ou de combats aériens.

1942, Glenn, Fred et Johnny forment une équipe de copains rodés aux missions difficiles aux commandes de leur bombardier B-24. Lors d’une escale en Sicile, ils lient connaissance avec trois belles infirmières qu’ils finiront par épouser.
Fred est un dessinateur de talent, il réalise une pin-up sur le nez du bombardier (les fameux Nose Art qui ornaient les carlingues). Baptisée Ali-La-Can, en l’honneur des prénoms des trois femmes : Alice, Lama et Candy, la figure est vite perçue par les pilotes comme une sorte d’ange gardien.

La Pin-Up du B24, T. 2 - Par Manini et Chevreau - Editions grand Angle - Bamboo

Mais le conflit n’est pas terminé, tandis que les pilotes multiplient les exploits, leurs dulcinées rejoignent en Méditerranée le USS Louisiana, un navire-hôpital . Au cours d’une mission périlleuse au dessus de la Lybie, le B-24, s’écrase dans une zone désertique ; au même moment le USS Louisiana saute sur une mine sans laisser de survivants.

Fin de l’Histoire ? Non, quinze ans plus tard, Glenn, unique rescapé revient sur les lieux du crash. Survolant la zone pour le compte d’une compagnie pétrolière, il est à nouveau victime d’un accident non loin d’où repose la carcasse du bombardier. C’est là, qu’il va découvrir dans la carcasse de l’appareil un carnet laissé par son ami Fred. La lecture de ce journal va éclairer la tragédie de 1943 sous un autre jour... Des révélations aussi troublantes que singulières qui remettent bien des certitudes en question !

Avec le second volume de ce diptyque astucieusement bouclé, Jack Manini confirme ses talents de conteur. D’une chronique d’aviation en pleine Seconde Guerre mondiale, il tire un scénario original révélant progressivement la vraie nature des protagonistes de l’histoire. Partant d’amours banales et sans histoire de ses six personnages, son récit nous transporte des heures sombres de la Seconde Guerre mondiale à celles de la Guerre Froide. Amour, aventure, humour, trahison… tous les ingrédients s’articulent pour donner une histoire au dénouement imprévisible.

Classique mais soigné et précis, le dessin de Michel Chevereau sert admirablement le propos aussi bien par le traitement des décors que par les couleurs (assurées par le scénariste) qui contribuent à procurer réalisme et crédibilité à ce récit.

Après la publication de nombreux albums mettant en scène les séduisantes Pin Up (on pense notamment aux séries de Yann et Berthet, ou de Romain Hugault), écrire quelque chose de neuf apparaissait risqué. Pari réussi cependant par ces deux auteurs talentueux qui trouvent là une belle manière de renouveler le genre.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?