La bande dessinée dans l’édition 2022 du Robert illustré

13 mai 2021 0
  • Une part importante de la reconnaissance de la bande dessinée est déterminée par sa présence dans des collections ou des ouvrages de référence : livres d’histoire, anthologies, encyclopédies, dictionnaires… Justement, le Robert illustré sort le 3 juin prochain. Parmi les nouvelles entrées, figurent des auteurs de bande dessinée, mais aussi de comics et de manga. Commence ça se passe ?

Comment, à l’heure d’Internet et de Wikipedia, se pilote un dictionnaire aussi réputé que Le Robert ? « Le Robert est également accessible en ligne sur abonnement, nous glisse Géraldine Moinard, directrice éditoriale du Robert illustré, comme pour s’exorciser de la malédiction du numérique. Les gens ont besoin d’un ouvrage de référence auquel se fier en dépit de l’Internet. Les gens qui travaillent avec la langue, les journalistes, les traducteurs, les écrivains, ont besoin d’un outil fiable auquel se référer, une sorte de garantie. Le Robert est là pour cela. Nous travaillons avec des linguistes, des auteurs qui sont en veille en permanence sur les nouveaux usages, que ce soient les mots nouveaux ou les changements qui s’opèrent dans leur définition, comme par exemple le mot « confinement » qui a pris une dimension nouvelle. Nous nous appuyons aussi sur les requêtes en ligne de notre dictionnaire. On a vu par exemple apparaître ces jours-ci des demandes sur le mot « vaccinodrome ». Ce genre de recherche nous alerte. Avant, nous faisions une fois par an une grande réunion où étaient proposés plus de mille mots nouveaux, comme les mots « Covid » ou « antivaccins » qui entrent au dictionnaire, ou un changement de signification de mots plus anciens ; comme « distanciel », dans lesquels nous opérons une sélection. Mais maintenant, cette réunion se fait tous les six mois pour coller davantage aux tendances du moment et les publier en temps réel sur notre dictionnaire en ligne. »

La bande dessinée dans l'édition 2022 du Robert illustré
Géraldine Moinard, directrice éditoriale du "Robert illustré"
Photo DR. Le Robert.

Et pour le Robert illustré, qui décide d’ajouter – et éventuellement de retrancher – les noms d’auteurs de bande dessinée ? Étonnamment, pas un spécialiste : « Nous sommes une publication destinée au grand public, nous dit Géraldine Moinard. Nous choisissons donc parmi les auteurs connus de tous, qui ont eu une grande exposition médiatique, comme Pénélope Bagieu cette année par exemple, ou Catherine Meurisse qui est entrée à l’Académie et qui a connu une grande exposition à Beaubourg, ou un Grand Prix à Angoulême par exemple, comme c’est le cas pour Akira Toriyama [Le créateur de Dragon Ball. NDLR]. »

L’année 2022 voit aussi arriver le scénariste anglais Alan Moore, de même que le dessinateur Fred, l’auteur de Philémon, co-fondateur du journal satirique Hara Kiri, décédé en 2013. Des mentions qui ont l’air de rattrapages.

Une définition réduite à la portion congrue en raison du grand nombre des entrées. Pourquoi "V for Vendetta" devant les autres oeuvres ? La hiérarchie interroge, forcément.

Vu le nombre d’entrées, la place consacrée à la bande dessinée reste extrêmement limitée. Une raison à cela, c’est qu’ensuite, on n’enlève pas le nom du dictionnaire, « mais on peut éventuellement réduire l’importance du texte sur cette entrée » précise néanmoins l’éditrice. Il est intéressant de voir qu’en 2022, la parité progresse avec la présence de deux créatrices relativement jeunes, que la diversité des bandes dessinées dans le monde est prise en compte (le comics mais aussi le roman graphique avec Alan Moore) et Akira Toriyama (représentant le manga), tandis que Fred offre à la fois le profil du poète (Philémon) et le rappel à une tradition de la presse satirique (Hara-Kiri). C’est plutôt malin.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Le Robert Illustré sera en librairie le 3 juin 2021.

  Un commentaire ?