Les Fiancées du califat : le terrorisme islamiste au féminin

21 janvier 2021 0
  • Quatrième bande dessinée du célèbre juge antiterroriste Marc Trevidic, "Les Fiancées du califat' évoque un aspect du terrorisme souvent négligé : le rôle déterminants des femmes dans ces entreprises criminelles et chaotiques. Un album haletant.

Le rôle des femmes dans les organisations terroristes est souvent omis, hors celui-ci est parfois clé et déterminant. Le groupe que l’on évoque dans cet album est composé de cinq femmes dont la radicalisation varie en fonction de leurs profils.

Si certaines sont convaincues par leurs propos et le rôle qu’elles doivent jouer dans cette guerre silencieuse et secrète contre les « infidèles », d’autres demeurent assaillies par le doute et ne savent pas si elles sont prêtes à tuer au nom de Dieu. Ces femmes veulent souvent prouver qu’elles ne sont pas que des mères et qu’elles sont capables de s’affranchir de l’ensemble des stéréotypes attribués par les hommes de Daech -et par la religion- à leur place dans leur cause.

Les Fiancées du califat : le terrorisme islamiste au féminin

La dynamique de cet album, au dessin comme au scénario est très cinématographique.. L’écriture toujours efficace de Matz (Le Tueur...) est celle d’un récit policier.Solidement appuyé sur l’expérience et les souvenirs du juge antiterroriste Marc Trevidic, il est inspiré -sans les relater- par les évènements graves et sordides qui sont la réalité du terrorisme islamiste. Il permet de comprendre et de documenter de façon précise les mécanismes étonnants d’attentats comme ceux de Charlie ou de l’Hyper Cacher.

Les Fiancées du Califat décrit des personnages froids, calculateurs et sans scrupule, prêt à tout pour arriver à leurs fins. Le sujet est original car finalement très peu évoqué. Les planches de Giusseppe Liotti, parfois trop peu détaillées, sont biens construites et rendent la lecture agréable. Les cadrages y sont dynamiques et vifs ce qui donne une intensité au récit.

Le juge Trevidic est, comme dans ses albums précédents, personnifié. Cela permet de comprendre le cheminement pouvant mener à une action concrète visant à mettre hors d’état de nuire ces individus dangereux. Si l’album verse souvent dans l’effet sensationnel, il permet cependant de bien comprendre les tenants et les aboutissants de ces affaires d’actualité, tout en appréhendant rigoureusement le fonctionnement des réseaux terroristes et le travail des individus œuvrant autour de ces réseaux comme on a pu les voir dans le récent procès des complices des attentats de Janvier 2015.

Le juge antiterroriste Marc Trevidic. Il prête ses connaissances à la réalisation de cet album.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

La qualité première de cet album est de rappeler le sexisme nauséabond qui règne dans ces organisations, de l’illusion de ces femmes, « fiancées du califat », qui veulent se battre aux côtés des hommes pour prouver leur valeur. Sur une base documentaire solide, cela donne un bon polar, un peu prévisible, à la lecture agréable et instructive.

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Les Fiancées du califat - Par Matz, Marc Trevidic et Giuseppe Liotti - Ed. Rue de Sèvres -

  Un commentaire ?