Chère Justice League - Par Michael Northrop & Gustavo Duarte - Urban Comics

20 janvier 2021 0
  • Grâce à leurs grands exploits, les super-héros de la Justice League sont parmi les êtes les plus puissants de la Terre, un olympe de divinités modernes. Mais cependant, derrière les costumes, les gadgets et les super-pouvoirs, il s'agit de personnes - presque - ordinaires à qui il arrive parfois de se remettre en question et surtout de commettre des erreurs... Dans "Chère Justice League", le romancier américain Michael Northrop décide de mettre en lumière la face cachée de nos héros à travers des questions posées par leurs plus jeunes fans. Découvrez les scoops concernant la Justice League !
Chère Justice League - Par Michael Northrop & Gustavo Duarte - Urban Comics
Cette fameuse "Chère Justice League"

Il faut donc accepter ce postulat de départ : les membres de la Justice League vont chacun leur tour avoir à répondre à un message de leurs jeunes admirateurs. Cette mise en situation peut parfois paraître artificielle mais il ne faut bien évidemment pas oublier que cet album s’adresse avant tout à un jeune public et la cible est manifestement atteinte.

Superman s’est-il déjà planté ?

Chaque chapitre s’intéresse ainsi à un membre de la JL (Justice League) avant un dernier consacré à l’ensemble de l’équipe. Bien qu’une trame narrative relie les épisodes avant de trouver une résolution en fin de volume, on s’intéresse surtout aux problématiques personnelles rencontrées par nos héros : Green Lantern n’en a t-il pas marre de porter du vert ? Superman s’est-il déjà planté ? Autant de questions amusantes qui se trouvent résolues au travers de courts récits placés sous le signe de la "mignonnerie". Les enfants découvrent ainsi que leurs idoles aux capacités extraordinaires sont elles aussi confrontées à des problématiques tout ce qu’il y’a de plus banal.

Michael Northrop, écrivain attaché au New York Times se montre à l’aise avec les icônes de DC Comics dont il s’amuse parfois à dévoiler l’intimité. Le scénariste ne se contente pas du minimum syndical et offre ici un récit cohérent sur fond d’une invasion d’insectes-aliens. Tous les chapitres finissent par se répondre pour délivrer un message cohérent aboutissant à une impression de satisfaction en fin de lecture : celle d’avoir assisté à récit construit et non à une succession de saynètes indépendantes.

Cyborg en plein "travail"

Mais ce récit ne serait rien sans le talent de l’illustrateur brésilien Gustavo Duarte qui livre de superbes planches : dynamiques et amusantes. Avec son trait simple et cartoony, Duarte arrive à saisir l’essence des personnages : Superman dégage ainsi de la douceur et de la puissance, Batman est toujours aussi sévère, Flash est malicieux... Tout en rendant mignons - sûrement le meilleur mot pour définir cet album - ces êtres surpuissants, c’est un aspect inédit de leur apparence qui est mis en lumière, notamment grâce aux couleurs pastel de Marcel Maiolo qui viennent renforcer le travail du dessinateur brésilien en y apportant encore plus de douceur.

Cet album peut attirer la curiosité des inconditionnels de DC Comics, mais c’est surtout le jeune public qui trouvera le meilleur profit à la lecture de ces pages. Une bonne première approche de l’univers DC Comics en bande dessinée et un excellent cadeau à faire aux enfants de votre entourage. On attend maintenant un second volume qui devrait s’intéresser cette-fois ci aux némesis de nos héros...

Cette fameuse "Chère Justice League"

Voir en ligne : Chère Justice League sur le site des éditions Urban Comics

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Chère Justice League - Michael Northrop (scénario) - Gustavo Duarte (dessin) - Marcelo Maiolo (couleur) - Mathieu Auverdin (traduction) - souple - 160 pages - 10,00 € - Urban Comics - Urban Kids - sortie le 15 janvier 2021

Contenu VO : Dear Justice League (2019) publié par DC Comics

Illustrations : © DC Comics / Urban Comics

  Un commentaire ?