Les Hollandais vont avoir un nouveau musée de la bande dessinée

16 mai 2020 0 commentaire
  • Annonçant « une collection unique d'œuvres originales de maîtres néerlandais, européens et internationaux du 9e art », un Museum of Comic Art (MoCA) va ouvrir aux Pays-Bas. C’est un musée privé situé dans la station côtière de Noordwijk aan Zee (Hollande méridionale). Les amateurs pourront y accéder au printemps 2021.

Le lieu promet « un point de vue original » qui changera la vision de la bande dessinée ainsi qu’une collection de planches qui devraient séduire les amateurs. Entre exposition permanente régulièrement renouvelée et expositions temporaires, le MoCA promet des rencontres d’auteurs, des présentations de nouveautés, une bourse de collectionneurs, un festival annuel du dessin d’humour, des lectures, des journées thématiques, des workshops et des masterclasses, et des productions originales (sérigraphies, objets, etc.) liées au musée.

À l’initiative du projet, l’architecte Arie Korbee, grand collectionneur devant l’Éternel, qui dispose de grands classiques hollandais, de Marten Toonder et Hans Kresse à Evert Geerards et Theo Van den Boogaard, américains de Harold Gray (Little Orphan Annie) à Will Eisner (The Spirit), et de la BD franco-belge, de René Giffey et Jijé à Uderzo et Gotlib. Le bâtiment est situé dans un centre commercial au cœur de cette très belle ville touristique de la côte hollandaise, proche de la promenade de la digue, pas très loin du Centre Spatial Européen, à 30 minutes de la ville de Leyde.

Les Hollandais vont avoir un nouveau musée de la bande dessinée
© MoCA (capture d’écran)

Ce n’est pas le premier musée des Pays-Bas. Il y avait eu d’abord le Museum Bommelzolder à Zoeterwoude (Hollande méridionale) autour de l’œuvre du grand classique hollandais Marten Toonder (Tom Poes, Panda…) ouvert en 1998, un musée familial et gratuit (mais on peut faire des dons) toujours en activité, seulement visible sur rendez-vous.

Il y avait eu aussi en 2004 le Nederlands Stripsmuseum de Groningen dans le nord du pays, une fondation privée qui entendait offrir une réponse à la création du Centre belge de la bande dessinée. Au bord de la faillite, n’ayant jamais pu atteindre ses objectifs de fréquentation, il fut momentanément sauvé par quelques sponsors en 2014 et ferma ses portes définitivement en 2019 en attendant que sa collection intègre le musée de l’animation de la BD et du jeu vidéo nommé Storyworld qui s’est ouvert dans la même ville.

Dans la même ligne d’initiatives familiales comme celle du musée de Marten Toonder, il y eut également en 2010 le Musée Hans Kresse à Gouda, dans le centre du pays, apparemment toujours visible sur rendez-vous (bien que leur site ne fonctionne plus), et, depuis janvier 2019, le dessinateur Jan Kruis (Jan, Jans en de kinderen) qui a son propre musée créé par ses héritiers dans le petit village typique d’Orvelte (nord-est du pays)

© MoCA (capture d’écran)

Il faut mentionner aussi la mésaventure du Strips !Museum d’abord lancé à Doordrecht en 2014 puis fermé et déménagé à Rotterdam en 2016 avant d’être déclaré en faillite en 2017, en raison semble-t-il du décès de l’un de ses fondateurs-clés. La collection a été dispersée.

Souhaitons donc bonne chance à ce nouvel opérateur qui reprend vaillamment le flambeau d’un musée national de la BD aux Pays-Bas, répondant ainsi à la devise de la maison royale de Hollande, en français dans le texte : «  Je maintiendrai. »

Voir en ligne : LE SITE DU MOCA DE NOORDWIJK AAN ZEE

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?