Newsletter ActuaBD

Les Schtroumpfs sont de retour à Hollywood

  • Par un communiqué des studios Columbia et de Sony Pictures animation, on apprend la mise en chantier d’un long métrage live des Schtroumpfs, des personnages qui fêtent précisément cette année le 50ème anniversaire de leur création.

On n’imagine pas ce qu’a été la smurfmania dans les années 1980. Créés par le Belge Peyo (Pierre Culliford) en 1958, les Schtroumpfs avaient déjà fait l’objet de 9 films de 13 minutes chez Dupuis Animation dès 1959, puis d’un long métrage, La Flûte à six schtroumpfs (74 minutes) chez Dupuis/Belvision en 1975.

Les Schtroumpfs sont de retour à Hollywood
Peyo l’enchanteur, le créateur des Schtroumpfs
Photo : DR / (c) IMPS

Mais ils ont surtout connu un "grand boom" à partir de 1981 grâce aux dessins animés de Hanna & Barbera, sous le vocable de Smurfs, qui fut un succès mondial (seul Disney et Tezuka y étaient parvenus jusque là) , l’une des plus longues séries de l’histoire du dessin animé de l’époque : huit saisons et 256 épisodes, passant le samedi matin sur NBC entre 1981 et 1990. Les scripts (pour la plupart écrits sous la direction d’écriture de Peyo et d’Yvan Delporte) étaient particulièrement réussis et la bande-son, un medley de musique classique, un petit bijou. Cela entraîna un phénomène de merchandising sans autre précédent que Walt Disney (les figurines Schtroumpf, par exemple, s’écoulèrent à près de 300 millions d’exemplaires). La célèbre Dorothée leur doit sa notoriété, elle qui s’est fait connaître en chantant la chanson du générique français, produit par Berda et AB Productions. Ce fut aussi le point de départ de la success story du producteur français.

« Les Schtroumpfs sont une des licences les plus notoires au monde, et surtout l’une de plus aimées à travers toutes les générations  » fait remarquer Doug Belgrad, le président de Columbia dans son communiqué. À côté des Schtroumpfs, Tintin et Titeuf, révérence gardée, sont… des nains !

Le disque des Schtroumpfs Parade qui rendit Dorothée célèbre
DR

Les Schtroumpfs, c’est le fantasme absolu de l’animateur de dessin animé : un seul personnage à modéliser, et hop !, on a un film. Un cas unique dans l’histoire ! C’est aussi la BD belge la plus notoire au monde (les producteurs pensent, si on lit leur communiqué, que c’est un personnage hollandais). On comprend pourquoi Columbia et Sony s’y intéressent, appliquant cette fois le procédé inauguré par Mary Poppins (1964) et perfectionné pour la 3D dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988) : un mélange de prises de vue réelles et d’animation. Ce sont les scénaristes « multi-awardisés » David Stem et David Weiss ("Shrek" 2 et 3, Jimmy Neutron…) qui devraient diriger l’équipe scénaristique. L’équipe technique de Sony animation est celle qui a réalisé la 3D de films comme « Stuart Little » ou « Spider-Man 3 ». L’option pour le cinéma avait été prise en 2002. Elle vient donc d’être levée et sera produite par Haber et Paul Neesan. La date de sortie en salle n’est pas encore fixée.

Les dessins animés de Hanna & Barbera sont disponibles chez Citel et les bandes dessinées des Schtroumpfs chez Dupuis et Le Lombard.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Le Schtroumpf-réalisateur. (c) IMPS

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD