BD 2020 : La bande dessinée investit les gares

12 février 2020 2 commentaires
  • Lorsque les gares deviennent plus que des lieux de transit, lorsque la bande-dessinée sort de son cadre traditionnel, et lorsque deux éléments, qui n'ont à priori rien à voir, se mêlent pour créer du renouveau dans le quotidien des usagers : voilà l'une des initiatives du festival d'Angoulême et du projet BD 2020.

A l’occasion du festival d’Angoulême, qui se tenait du 31 janvier au 2 février derniers, le festival a passé un accord avec SNCF Gare & Connexions, permettant ainsi à 11 artistes de la bande dessinée contemporaine d’être exposés dans 17 gares jusqu’à la fin du mois de février 2020. Ces gares sont réparties dans toute la France, en passant par Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Limoges, Montpellier ou encore Lille.

Ce dispositif a pour but de promouvoir de nouveaux artistes et de faire découvrir aux voyageurs et voyageuses la diversité de la bande dessinée, tout en mettant à l’honneur des grands noms du 9e art.

Parmi les artistes exposés, on retrouve entre autres Emil Ferris, Ugo Bienvenu, Catherine Meurisse ou encore Enki Bilal et Yoshiharu Tsuge, qui sont des artistes sélectionnés et/ou primés lors du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême.

BD 2020 : La bande dessinée investit les gares
© Bilal Enki
(Photo par David Paquin)

Cette démarche s’inscrit dans la volonté du ministère de la culture de faire de 2020 “l’année de la bande-dessinée”. Ainsi, au sein du partenariat entre le festival et les gares SNCF, de nombreuses expositions ayant pour thème la bande dessinée viendront se glisser dans nos gares même après février.

Avec ce projet, il s’agit de montrer la diversité et la créativité des auteurs de bande dessinée et d’encourager son développement et son exposition hors des cadres spécialisés. Là est l’une des principales vocation de BD 2020, qui a prévu plusieurs événements du même ordre à retrouver tout au long de l’année.

© Catherine Meurisse
(photo par David Paquin)

(par Gabrielle BEN SALAH DJERIDI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Quelque chose me dit que seuls les auteurs et autrices les plus "médiatiques", les plus reconnus, et surtout, mis en avant par des maisons d’édition influentes, trouveront leur compte dans cette année 2020 de la BD. Pour tous les autres, les obscurs, les petits, ceux et celles dont les tirages de ventes ne sont pas mirobolants, même s’ils ne déméritent pas par leur travail, passerons à côté... qui les exposera ? Qui mettra en avant leur talent ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 12 février à  23:17 :

      Ce sont les artistes officiels qui vont y trouver leur compte, ceux d’Angoulême, ceux qui déjeunent avec le président, ceux qu’on nous imposent aux forceps.

      Répondre à ce message