Baru par Baru, histoire graphique de l’enfant terrible

12 février 2020 0 commentaire
  • Baru, personnalité majeure de la BD contemporaine, est de retour dans un livre-expo, pavé de 300 pages retraçant quarante ans d’œuvres graphiques en tout genre. Un vrai régal.
Baru par Baru, histoire graphique de l'enfant terrible
© Baru / Le Pythagore editions

Baru, l’auteur des fameux Quéquette Blues et Le Chemin de l’Amérique se dévoile à nous dans Catalogue Déraisonnable pour une exposition fantasmée, un imposant album retraçant son parcours graphique et rassemblant plus d’une centaine de ses œuvres, de l’affiche de festival à l’illustration de romans en passant par le croquis ou la couverture d’album.

Rock, Blues et Punk se croisent et s’entrecroisent dans ce recueil très musical. La préface, rédigée par Nicolas Matthieu, prix Goncourt 2018 et fan inconditionnel du bédéiste, fait la part belle à l’esprit rock, rebelle et passionné de l’auteur, autant de traits caractéristiques du personnage qui se dévoilent et se confirment pages après pages.

Dans la première partie notamment, Ramones, Elvis, Yardbirds, les références de Baru apparaissent sous tous les angles et toutes les coutures, tirés à quatre épingles ou au contraire capturés dans la fougue caractéristique de leur musique.

© Baru / Le Pythagore editions

Après les influences musicales, on retrouve la passion de Baru pour le quotidien des gagnes-petits. Ceux qui ne sont rien mais qui sous ses crayons deviennent tout. Cabossés, vigoureux, mal lunés et authentiques, on trouve des ouvriers, un boxeur, des gamins, quelques mafiosi, des rockeurs évidemment, tout une galaxie de personnages au caractère bien trempé.

Il revient bien volontiers sur leurs naissances, et d’un ton naturel à la limite du "j’m’en foutisme", il nous présente l’envers de son décor, avec par exemple toutes les miniatures de son adaptation du roman Pauvres z’héros.

Des personnages typiques de Baru, exceptionnels dans leur normalité.
© Baru / Le Pythagore editions

Tout au long de l’aventure, on est accompagné tantôt par le dessinateur lui-même, qui nous gratifie de quelques tranches de vie, souvenirs et expériences, tantôt par des invités qui viennent garnir l’ouvrage d’analyses et d’études sur son travail. Attention à ne pas vous méprendre, Catalogue Déraisonnable pour une exposition fantasmée est autant à observer qu’à lire, de longues et enrichissantes pages de textes - un peu érudites parfois il est vrai - vous attendent.

Celui qui fut consacré à Angoulême en 2010 a imaginé ce recueil comme une exposition qui n’a jamais vu le jour (d’où le titre). L’ouvrage en devient musée, et l’auteur se fait à la fois commissaire d’exposition et guide, nous entraînant dans les méandre de son univers où on le suit avec plaisir.

On recommandera plutôt Catalogue Déraisonnable pour une exposition fantasmée à des amateurs de Baru, comme un point d’orgue qui viendrait culminer au sommet de la bibliothèque. Une sorte d’hommage au maître par le maître, un condensé de son art et de son énergie, qui résonne encore au rythme d’un bon vieux Ramones. Gimme-gimme shock treatment, Gimme-gimme shock treatment...

Perfecto et slim noir, cheveux impeccables et sourire ravageur. Le rock dans toute sa grandeur.
© Baru / Le Pythagore editions

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

"Catalogue Déraisonnable pour une exposition fantasmée" - Baru - Le Pythagore Éditions - 12/12/2019 - 320 pages - 32.80x24.60 cm - 39€.

  Un commentaire ?