Magical Task Force Asuka T1 - Par Seigo Tokiya et Makoto Fukami - Pika

31 mai 2018 0
  • Les "Magical Girls": un motif "kawaï" et "otaku" au possible de la culture pop japonaise. Sauf qu'ici les héroïnes se trouvent confrontées à l'horreur dans toute sa splendeur pour des combats qui versent rapidement dans la violence la plus brute.
Magical Task Force Asuka T1 - Par Seigo Tokiya et Makoto Fukami - Pika
Cinq Magical Girls, pour cinq types très différents
© 2015 Makoto Fukami, Seigo Tokiya / Square Enix Co., Ltd.

Menacée d’extinction du fait d’une invasion de créatures issues d’autres dimensions, l’humanité s’en sortit grâce à l’apparition inespérée de Magical Girls : des jeunes filles dotées d’un pouvoir de transformation leur accordant des capacités surhumaines et la maîtrise d’armes magiques. De quoi faire d’elles de véritables machines de guerre. Des neuf Magical Girls d’origine, seules cinq survécurent à l’affrontement final.

Mais quelques années plus tard la menace resurgit tandis que dans le même temps des "Magical Girls" semblent s’être révélées un peu partout dans le monde. Asuka Ôtori, l’une des rescapées de la première invasion, espérait pouvoir raccrocher, mener une vie lycéenne banale et ne plus convoquer ses pouvoirs. Mais les circonstances la plongent à nouveau au cœur des affrontements.

On aurait pu craindre un titre purement niche, pleinement otaku, du fait de ce motif des magical girls au design qui plus est terriblement archétypal. En effet, entre la soubrette, l’infirmière, la barbare, la militaire ou encore celle en tenue traditionnelle, on a parfois l’impression de se retrouver dans un cosplay faisant défiler les fantasmes vestimentaires d’un certain lectorat manga !

Le monstre vaincu voilà trois ans
© 2015 Makoto Fukami, Seigo Tokiya / Square Enix Co., Ltd.
Asuka, notre héroïne, adepte des armes blanches
© 2015 Makoto Fukami, Seigo Tokiya / Square Enix Co., Ltd.

Mais Magical Task Force Asuka parvient à éviter cet écueil en revisitant le motif de manière originale et en creusant son propos au-delà d’une apparence au final trompeuse, car c’est bien là en fait l’objet de ce manga. En effet, la candeur habituelle des magical girls fait ici place à une violence crue, l’innocence enfantine à une trop précoce maturité. Tandis que dans le même temps les monstres combattus prennent l’aspect de peluches kawaï aux métamorphoses monstrueuses !

Pour le reste, on oscille toutefois entre structure classique - qu’il s’agisse des personnages, de leurs interactions, des situations mises en scène et d’une intrigue juste amorcée - et curiosité en la matière d’une dimension militaire technique revendiquée par le titre. En effet, les auteurs se sont adjoints les services d’un conseiller dans le domaine afin que leurs héroïnes, magiques mais néanmoins caractérisées par leur armement et l’usage précis qu’elles en font, gagnent en "réalisme", si l’on peut dire.

Ou comment rejoindre au final, de manière totalement inattendue, un autre domaine otaku : celui des Gunji Ota, ces fans de tout ce qui relève du militaire !

Les "Disas" : des envahisseurs kawaï aux méthodes barbares
© 2015 Makoto Fukami, Seigo Tokiya / Square Enix Co., Ltd.

Voir en ligne : Lire un extrait du T1 de Magical Task Force Asuka

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Magical Task Force Asuka T1. Par Seigo Tokiya (scénario) et Makoto Fukami (dessin). Consultant en termes et stratégies militaires : Naoya Tamura. Traduction Emmanuel Bonavita. Pika, collection "Shonen". Sortie le 18 avril 2018. 182 pages. 7,50 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?