MediaEntity.01 - Par Simon & Emilie - Delcourt

30 août 2013 3 commentaires
  • Premier tome de LA série de l'année chez Delcourt qui nous promet d'aligner sa tétralogie sur un peu plus de 12 mois. Un polar d'anticipation dense et bien rythmé, au cœur de nos préoccupations quotidiennes. Le suspense s'emballe rapidement jusqu'à pousser le lecteur à trouver des éléments complémentaires sur le Net : c'est le principe de la bande dessinée "en réalité augmentée"...

Votre identité en ligne génère des messages compromettants, des photos et des vidéos truquées. Votre réputation est incontrôlable. Vous perdez votre travail, votre famille, vos amis...

Ce cauchemar, c’est celui d’Éric, jeune trader qui vient de couler sa banque et première victime d’une machination dont il ne saisit pas encore l’envergure, et qui le mène au cœur du réseau social MediaEntity...

Avec une soixantaine de pages menées tambour battant, la nouvelle série de machination de Delcourt démarre très fort ! Ce premier tome nous fait découvrir l’expérience désastreuse d’un jeune trader dont la vie bascule. Mais le scénariste Simon pousse toujours plus loin les implications de ce complot qu’il imagine via un dossier de quatre pages qu’il livre en fin d’album. Et grâce aux QR codes, vous pouvez accéder à des informations complémentaires lors de votre lecture...

Le dessin d’Émilie n’est bien entendu pas étranger à la réussite de ce premier tome : son trait nerveux permet de faire passer tout le dynamisme de l’action, dopé par un découpage haletant. Mais c’est également parce que ce récit est d’abord né numériquement, en associant narration cinématographique et bande dessinée. La dynamique du récit vient du fait qu’elle a été pensée pour l’écran. Vous pouvez d’ailleurs découvrir des épisodes numériques sur le site incontournable de MediaEntity.

MediaEntity.01 - Par Simon & Emilie - Delcourt

MediaEntity est effectivement un projet transmedia, afin d’imaginer ce réseau social tentaculaire, qui met à la disposition de chacun des profils intelligents, capables d’imiter votre manière d’écrire et de répondre automatiquement à vos messages. Outre les épisodes en turbomedia, vous pouvez participer à des jeux de piste utilisant des clés USB scellées dans des mur, ou alors découvrir les indices cachés lors du Festival Delcourt à Bercy Village (20 au 22 septembre 2013) ou lors des Utopiales (30 octobre au 4 novembre 2013). Il y a également un jeu de rôle, des recueils de nouvelles et des web-série vidéos scénarisées par Simon et qui doivent être tournées par les lecteurs-acteurs eux-mêmes.

Bref, on ne peut que vous conseiller de vous plonger sur le site Internet de la série, pour en découvrir l’univers déjà bien développé, ou pour poursuivre le complot lors ou après la lecture de l’album.

Et cela va durer un an !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce premier tome chez Amazon ou à la FNAC

Découvrez MédiaEntity sur Facebook ou via leur propre site Internet

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • MediaEntity.01 - Par Simon & Emilie - Delcourt
    30 août 2013 14:16, par Dany

    Couleurs informatique, lettrage informatique, pas de doute, on est dans l’informatique.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 30 août 2013 à  18:22 :

      Juste une info, les couleurs par informatique doivent désormais constituer 90% de la production . Si pas plus. Quelques anciens , amateurs de couleur directe, donc l’original lui-même est colorié, résistent encore et toujours à l’envahisseur + les coloristes qui travaillent à l’ancienne ( perso je n’en connais plus un seul). Et de nombreuses séries sont aujourd’hui dessinées sans plume, sans encre et sans papier.

      Répondre à ce message

  • MediaEntity.01 - Par Simon & Emilie - Delcourt
    30 août 2013 17:59, par jimi

    Les critiques négatives sont faciles.
    Je vois dans le dessin d’Emilie un bon coup de crayon , et ça me fait penser à un grand dessinateur américain Kyle Baker et la référence est positive.
    Je ne vois pas en quoi les couleurs informatique posent un problème ..?...
    peu importe de toute façon...

    Répondre à ce message