Moi, quand je me réincarne en Slime T4 & T5 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

20 septembre 2018 1 commentaire
  • Propulsé malgré eux comme défenseurs de la grande forêt, les membres de la communauté de Limule s’engagent contre l’immense armée Orc, véritable fléau qui ne laisse rien sur son passage. Premier acte de la future grande nation des monstres, une séquence rondement menée à l’épilogue optimiste, pour une série positive et bienveillante.
Moi, quand je me réincarne en Slime T4 & T5 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

C’est la guerre ! L’inévitable grande bataille contre les Orcs a donc lieu, avec une première phase sur les Hommes-Lézards. Sans surprise Limule accède donc à la demande de la Dryade et met en ordre de marche ses troupes, et plus particulièrement ses lieutenants Ogres.

Sôei, l’assassin, a un rôle important dans la première partie pour négocier avec le Roi des Hommes-Lézards qui affronte un Coup d’État mené par son fils. Ce dernier pense en effet qu’ils peuvent vaincre eux-mêmes l’armée Orc et se rêve déjà en sauveur de la région.

Folie bien évidemment, mais heureusement pour lui, Gobuta, notre gobelin rigolo et très compétent, est là pour sauver ses fesses ! La grande bataille quant à elle sert avant tout à faire la démonstration de la puissance exceptionnelle des lieutenants de Limule qui « rasent » tout sur leur passage.

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

Le point culminant, Limule face au Roi des Orcs, démarre comme un combat épique contre un « boss », avec supers-pouvoirs à la clé, pour glisser ensuite vers le propos central de l’œuvre : la compréhension de l’autre et l’accueil de réfugiés.

Ainsi nous découvrons l’histoire des Orcs, la famine, et le choix de leur chef de se changer en monstre afin d’assurer la survie des siens. Le tout croise l’intrigue globale des Rois Démons, qui œuvrent dans l’ombre à créer un Roi Orc Démoniaque.

L’épilogue se présente comme un riche moment d’émotion et de compassion. Il illustre parfaitement la grande force et le principal attrait de l’œuvre : le petit village gobelin du début est désormais la nation de Tempest, couvrant les terres de la grande forêt et intégrant la population orc. Jadis ennemis, ils sont désormais citoyens du royaume de Limule la Slime, et c’est très bien !

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Moi, quand je me réincarne en Slime T4 & T5. Par Taiki Kawakami (dessin), Fuse (auteur original) & Mitz Vah (design des personnages). Traduction Erica Moriya. Kurokawa, Collection "Shônen". Sortie le 14 juin 2018 & le 13 septembre 2018. 192 pages. 7,65 euros.

Commander le tome 4 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 5 chez Amazon ou à la FNAC

Moi, quand je me réincarne en Slime sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3.

 
Participez à la discussion
1 Message :