Nero T1 : la cinquième victime - Mutti, Crippa & Mussacchini-Casterman

24 septembre 2006 0
  • Un nouveau détective privé fait son entrée dans la collection Ligne rouge de Casterman. Et devinez sur quoi il enquête ? Une série de crimes ritualisés, sans l'ombre d'un doute l'oeuvre d'un serial killer méthodique et froid.
    Grande classe dans la forme, mais très stéréotypé sur le fond.

Giulano Nero compose un nouveau héros répondant aux caractéristiques habituelles du détective privé : beau ténébreux solitaire, ex-flic, taciturne, un peu dépressif, vaguement intelligent.
Le problème avec lui, c’est qu’on ne trouve pas grand chose derrière. Si on le compare au personnage de Laurent Frédéric Bollée, A.D. Grand Rivière, ce dernier est nettement plus riche psychologiquement.
Nero T1 : la cinquième victime - Mutti, Crippa & Mussacchini-Casterman
Difficile donc de se passionner pour cette enquête peu originale autour d’un serial killer qui trucide ses victimes sans oublier de... les recoudre une fois morts !
Dommage que le fond soit si peu accrocheur, car le dessin de Mutti ne manque pas d’atouts : du style, de l’élégance, de jolis tons aquarellés...
On reconnaîtra tout de même aux auteurs, en particulier le scénariste Alex Crippa, un talent indéniable pour capter le lecteur à la dernière page de ce premier tome : une scène qui s’arrête au beau milieu de l’action !

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?