Rainbow T17 - Par George Abe & Masasumi Kakizaki - Kazé

  • Les anciens détenus de la cellule 6 reprennent du service et, cette fois, les circonstances vont les amener dans une bien délicate situation, pendant que nous autres, lecteurs, prenons un plaisir non dissimulé à suivre cette sombre affaire.

La famille de Setsuko est en danger depuis que son restaurateur de mari est la cible d’une bande d’escrocs qui lui font miroiter un juteux contrat. En souvenir du soutien qu’elle leur a apporté, Suppon, Baremoto, Kyabetsu et Joe sont déterminés à la tirer de ce mauvais pas. Grâce aux informations récoltées par Ruriko ils élaborent un plan afin d’empêcher l’accomplissement de cette escroquerie. Mais ceux à qui ils vont faire face sont loin d’être des petits joueurs.

Avec cette histoire, George Abe ne perd pas son souffle. De la mise en place du plan des truands étrangers, entamée dans le volume précédent, à la tentative de sauvetage avant qu’il ne soit trop tard, le scénario est rondement mené. On en profite même pour creuser les sentiments amoureux de Mario qui évoluent enfin. Visuellement, ce 17e tome n’est évidemment pas en reste. Le trait de Masasumi Kakizaki, à la précision redoutable, fait toujours des merveilles. Les contrastes sont forts, les ombres et trames utilisées intelligemment.

Rainbow poursuit sa route sans encombre dans un récit profond impeccablement maîtrisé. On a hâte de voir la prochaine apparition de l’arc-en-ciel.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.