Rohan Kishibe - Par Hirohiko Araki - Tonkam

26 avril 2016 0 commentaire
  • L’avidité de Rohan Kishibe, célèbre mangaka, pour les nouvelles expériences l’entraîne sans cesse dans des histoires aussi bizarres qu'étranges. Un recueil de nouvelles qui permet une nouvelle fois à l’auteur de « Jojo’s Bizarre Adventure » de démontrer brillamment son talent pour les contes horrifiques et étranges !

Passionnés par le travail d’Hirohiko Araki, que nous voyons comme un candidat aussi sérieux que légitime au grand prix d’Angoulême, c’est avec un immense plaisir que nous accueillons la sortie de ce recueil de nouvelles, qui nous plonge dans ces histoires de genre dont il a le secret.

Le fil rouge se trouve assuré par le personnage de Rohan Kishibe, qui se présente comme un alter-égo, néanmoins fort peu sympathique, de Hirohiko Araki. En effet, mangaka publié dans le Jump, auteur de séries à succès, Rohan demeure un excentrique guère social qui ne vit que pour créer des histoires passionnantes : pour cela il a la croyance que rien ne vaut l’expérience réelle.

Rohan Kishibe - Par Hirohiko Araki - Tonkam
© 2013 Hirohiko Araki / SHUEISHA

Loin de se satisfaire de simplement visiter des lieux ou de rencontrer des gens, Rohan va bien plus loin : il ne soucie guère de la morale ou de sa propre sécurité pour explorer et s’aventurer dans des zones dangereuses et douteuses.

Le personnage est issu de Diamond is Unbreakable, la quatrième partie de Jojo’s Bizarre Adventure, publiée initialement au Japon de 1992 à 1995, et actuellement en cours de réédition en France chez Tonkam.

Signalons qu’une adaptation animée de Diamond is Unbreakable est diffusée depuis début avril au Japon et en simulcast sur Anime Digital Network et Crunchyroll dans les pays francophones. Il s’agit donc d’un moment idéal pour découvrir ses histoires de Rohan, qui nous avait cependant déjà rendu visite avec un excellent Rohan au Louvre publié chez Futuropolis et au Musée du Louvre Editions.

En tant que personnage de Jojo’s Bizarre Adventure, Rohan possède un pouvoir dit Stand, mais que le néophyte se rassure : le tome débute par une présentation du personnage et de son pouvoir, et les différentes histoires ne nécessite aucune connaissance de l’univers de la fameuse série.

Il s’agit d’un recueil de cinq histoires, réalisées par Araki à différentes époques, ayant pour thème le mystère et l’horreur, et destinées aussi bien aux amateurs du genre qu’aux fans du maître : une porte d’entrée parfaite à son univers.

© 2013 Hirohiko Araki / SHUEISHA

Le Confessionnal (1997) : Rohan y tient uniquement le rôle de conteur de cette histoire qu’il a entendu dans un confessionnal au cours d’un voyage en Italie. Il s’agit de la vengeance et de la malédiction d’un mort aussi tordue que cruelle.

La Pente des six murs (2008) : Ici aussi Rohan se retrouve en conteur. L’histoire se déroule au Japon, dans les montagnes, s’attarde sur une jeune fille ayant tué son petit-ami et de son incroyable conséquence !

Le Village des milliardaires (2012) : Rohan accompagne son éditrice du moment à une vente d’une maison se trouvant en pleine montagne et dans une zone résidentielle accessible uniquement par héliport. Le prix de la maison s’avère dérisoire car la véritable épreuve pour être digne d’habiter en ce lieu est bien particulière !

La Pêche clandestine (2013) : Rohan assiste Tonio, le génial cuisinier de Diamond is Unbreakable, dans une pêche clandestine pour attraper des abalones noires ! Évidemment, rien ne va se dérouler comme prévu !

Rohan chez Gucci (2011) : Nouveau voyage de Rohan en Italie pour une histoire consacrée à Gucci et à l’histoire d’un sac de la marque italienne pas tout à fait ordinaire ! Seul bémol, il s’agit d’une histoire entièrement en couleur qui se retrouve ici en noir et blanc. Bien dommage !

Un voyage dans l’étrange où les corps, vivants ou non, semblent obéir aux lois d’un autre monde, se transformant et se jouant des hommes avec une ironie aussi mordante que terrifiante !

© 2013 Hirohiko Araki / SHUEISHA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?