Sept Voleurs - par David Chauvel et Jérome Lereculey – Ed. Delcourt

3 octobre 2007 0 commentaire
  • Après le réussi {[Sept psychopathes->5303]} de Fabien Vehlmann et de Sean Phillips, David Chauvel, maître d’œuvre de cette série basée sur le nombre sept, prend lui-même les rênes scénaristiques de ce “{Sept voleurs}“, accompagné au crayon par Jérôme Lereculey. Un duo qui se connaît bien après “{Arthur}“, leur série inspirée du mythe arthurien celte, peut-être même trop bien?

Völk Vladen, le Roi de tous les nains est mort et pour élire leur successeur les nains vont, comme le veut la tradition, quitter leur grotte pour une longue procession et des festivités. Un évènement qui n’était arrivé depuis 150 ans environ. Pour la première fois depuis fort longtemps, l’inestimable trésor des nains, caché au plus profond de leurs grottes, s’avère moins bien gardé et donc plus accessible aux audacieux qui souhaiteraient tenter d’en acquérir une part. Les deux nains Hrym et Bahr y voient une telle opportunité. Ils se lancent donc dans un recrutement très ciblé de compagnons (deux nains, deux orcs, un demi orc et deux hommes). Leur choix laisse au début circonspect, mais s’avère en réalité tout à fait réfléchi comme le découvriront ceux qui liront l’album jusqu’à la fin. La bande de compagnons se lance donc dans une quête qui va s’avérer un peu plus complexe que prévu.

Sept Voleurs - par David Chauvel et Jérome Lereculey – Ed. Delcourt

Le scénario de David Chauvel comme le dessin de Jérôme Lereculey tiennent la route dans cette nouvelle histoire. On reste toutefois un peu sur sa fin à cause d’une trame trop classique. Jérôme Lereculey, quant à lui, maîtrise bien son art. Depuis sa série “Arthur“, ce genre d’univers à la Tolkien lui est familier. Un choix sans risque qui peut provoquer chez les connaisseurs de cet auteur un sentiment de regret, eu égard à ses énormes possibilités.

(par Olivier Wurlod)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?