Souvenir de moments uniques - Par Domas - la Boîte à bulles

4 mars 2011 0 commentaire
  • Pas de lassitude avec ce nouveau témoignage intimiste sous la forme d'images fortes piochées dans la mémoire de l'auteur, Domas, jeune papa d'avant la quarantaine.

Après le dessin de presse ou des travaux d’illustration divers - notamment une association de formation à la langue des signes - Domas a commencé sa carrière d’auteur BD récemment.

Ses premiers albums, Litost et 3 minutes, revêtaient déjà une identité fortement biographique, mais ce nouvel opus offre un ensemble volontairement éclaté d’épisodes de vie personnels. Dans Souvenir de moments uniques, on passe de dessins commentés à de courtes histoires, des rêves retranscrits, des impressions de voyage, et beaucoup, beaucoup de rencontres. Ces découvertes humaines font l’essentiel du recueil, constituant un bel éventail de caractères et de modes de vie.

Souvent, ces souvenirs baignent dans la félicité, le plaisir, les émotions positives. Alors Domas a le beau rôle, apparaissant séduisant, ouvert, curieux et humain. Mais il ne s’épargne pas dans une scène d’agression, au petit matin dans les coins les plus sombres du 18ème arrondissement de Paris.

Son trait emprunte beaucoup au tranchant et à la vivacité du dessin de presse, et on pense souvent aussi à Jean-Philippe Peyraud pour la finesse psychologique et les instants de rêverie, les cases muettes toujours parlantes. La couleur, déclinée autour d’un rose délicat, vient rarement habiller le noir et blanc, en général pour souligner les émotions fortes.

Entre cet instantané de 1981 (Domas grimpant sur un poteau) et des pensées de 2010, l’album égrène près de 30 ans de moments forts. D’une certaine façon, c’est aussi un dérivé du Je me souviens de Perec. Et donc pas réservé à un lectorat ciblé...

Souvenir de moments uniques - Par Domas - la Boîte à bulles

À noter enfin dans l’actualité de Domas : Tels pères telles filles avec Richard Di Martino, paru en février aux éditions Vent d’Ouest. Une évocation de la paternité dans un style plus grand public axé, vous l’aurez deviné, sur l’humour.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?