Tard dans la nuit - T2 : Ménage de Printemps - par Djian et Voro - Vents d’Ouest

27 février 2005 0 commentaire
  • Des meurtres. Une double enquête. Et des coupables (presque connus). Alors, où est l'intrigue ? Serait-ce un épisode du lieutenant Columbo ? Non, l'histoire ne se passe pas en Californie mais dans le Québec profond. Et c'est tout aussi savoureux.

Emile Lemay a été jugé et condamné : pour lui, la carrière de shérif est terminée, ses écarts de conduite ont éclipsé les résultats de l’enquête. N’osant quitter la ville qui fut toute sa vie, mais n’osant guère plus affronter les regards des habitants qui l’ont accusé, il retourne auprès de Rose qui, elle, l’aime toujours. Cependant, l’affaire de meurtre n’est toujours pas résolue, le meurtrier et le noeud de l’affaire demeurent encore mystérieux.
Heureusement, l’Etat a mandaté un nouveau shérif aux méthodes radicales. Va-t-il réussir là où Emile a échoué avant de se mettre toute la population à dos ? Quant à Firmin, le meurtrier présumé, son passé commence à le rattraper et en se débattant, toujours plus violemment, il risque fort de passer sur le devant de la scène.

Voro est un dessinateur québécois. Ils sont rares à être publiés en Europe, mais s’ils ont tous le talent de Voro, c’est vraiment dommage. Dans ce récit, le scénario costaud est fort bien mis en valeur par le dessinateur, mais ce dernier fait plus qu’illustrer l’histoire : il parvient sans que nous nous en rendions compte à nous plonger dans l’esprit un peu étroit d’un petit village perdu au fin fond du Québec. Car si l’image est au service de l’histoire, un bon polar bien mené, celle-ci est presque aussi un documentaire sur les mœurs des campagnards : la difficulté pour un étranger de se faire assimiler par les autres, les vieilles histoires qui remontent des années plus tard à la surface, les clans, les potins malveillants, la jalousie et la rivalité. Ce mélange de suspens et de tranches de vie est un vrai régal et la lecture mérite vraiment d’en être conseillée.

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?