Comics

Umbra - Par Murphy & Hawthorne - Akiléos

Par François Peneaud le 19 avril 2007                      Lien  
Parfois, un mélange improbable prend, et le lecteur est happé par l'histoire qui lui est racontée. C'est le cas avec cet album où une médecin légiste islandaise se trouve mêlée au meurtre d'une Néanderthale par un ex-agent soviétique... et ce n'est que le début de ses soucis.

Généralement, un médecin légiste n’a pas à se demander à quelle espèce appartient un cadavre. C’est pourtant ce qui arrive à la jeune Askja Thorasdottir, quand elle doit travailler sur un squelette découvert dans une caverne de sa terre d’Islande. Elle s’aperçoit rapidement que le squelette est celui d’une femme de Néanderthal, alors qu’un des vêtements qu’elle porte est... moderne !, et qu’elle a été assassinée par balle... d’un modèle correspondant à celui qu’utilisaient les soldats de l’ex-URSS (nous sommes en 1999). Commence alors une enquête assez meurtrière, entre espionnage et fantastique, qui mettra la jeune femme à rude épreuve.

Le scénariste Stephen Murphy a écrit une histoire assez incroyable, qui ne laisse pas un instant de répit au lecteur, tout en prenant le temps de développer quelques personnages et de renverser quelques clichés des polars - la médecin légiste entame par exemple une relation amoureuse avec la flic chargée de l’enquête, et le fait qu’il s’agisse de deux femmes n’a aucune importance dans l’histoire. Il a mêlé de façon très habile des éléments venus de genres indépendants : polar, science-fiction & fantastique contribuent à déstabiliser le lecteur, qui comprend vite qu’il ne risque pas de deviner le fin mot de l’intrigue, ce qui est bien agréable dans une récit qui est d’abord celle de la résolution d’un meurtre. L’autre aspect convaincant est la personnalité de Askja, qui oscille entre un professionnalisme certain et une propension à l’anxiété qui l’amène à se reposer un peu trop sur des calmants dont elle consomme une quantité importante. Ses défauts et ses hésitations en font un personnage attachant, un point d’ancrage au milieu des évènements étranges qui l’entourent.

Umbra - Par Murphy & Hawthorne - Akiléos

On pourra par contre regretter le format choisi pour la version française. Si le dessin de Eric Shanower pour l’Âge de Bronze prenait toute sa force dans le format européen choisi par Akiléos pour cette collection de BD en noir et blanc, celui de Mike Hawthorne nous semble moins convenir. Non pas qu’il se soit pas efficace et solide, mais la narration de l’auteur et sa façon de remplir les cases donnent parfois l’impression de pages un peu légères. Le problème se pose bien sûr pour chaque comic-book traduit. Même un grand artiste comme Mike Mignola ne supporte pas toujours le format européen.

En tout cas, cela n’enlève rien à l’intérêt de cet album. Umbra est un récit complet haletant à conseiller à tous les amateurs d’histoire qui se moque des limites des genres.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR François Peneaud  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD