Une rentrée BD sur la nouvelle grille de France 2

22 août 2003 0 commentaire
  • Lors de sa conférence de presse du 22 août 2003, Sophie Gigon, la directrice artistique de France 2, a annoncé la programmation d'un certain nombre de dessins animés marquants pour la rentrée télévision 2003. Dans un préambule très philosophique, le chef d'orchestre de la programmation jeunesse de la chaîne a évoqué la perte des repères des jeunes, leur peur de l'avenir aussi, qui provoque chez eux {« un réflexe de consommation immédiate »} mais aussi, dans le même temps, une recherche de sens, une attitude extrêmement positive où « {l'entraide joue un rôle central} ».

Si Xcalibur, une série d’animation 3D franco-québécoise de 26 x 26 minutes produite par Ellipsanime figure comme une ixième saga arthurienne transposée à l’écran sous la houlette de Philippe Druillet, lauréate en 2001 du "Prix de la meilleure série tous publics" au Festival international du film d’animation télévisuel à Positano, il n’en est pas de même pour la très attendue adaptation d’Arzach de Moebius(Humanoïdes Associés), Arzach Rapsody produite notamment par Carrere Group, une série de 14 épisodes de 3 minutes esthétisantes et poétiques où Arzach déambule un univers inconnu, étrange et parfois hostile, dans lequel l’adolescent devrait sans doute s’identifier. Ces deux séries correspondent sans problème au « besoin d’évasion » qu’offrent la science-fiction et le fantastique identifiés par Sophie Gigon comme le genre le plus sollicité par les jeunes.

Au menu également, une fable absurde et humoristique, Merlin contre le Père Noël d’après l’album de Jean-David Morvan, Joann Sfar et José Louis Munuera (chez Dargaud), une coproduction de 26 minutes signée France 2 et les films de l’Arlequin. Là aussi, l’approche, bien que ludique, n’est pas dépourvue de réflexion symbolique.

Enfin, last but not least, la très belle série Corto Maltese de Pascal Morelli d’après Hugo Pratt produite par Ellipsanime et Neuroplanet, 26 épisodes de 26 minutes réalisés par la même équipe que « La Cour secrète des Arcanes », non sans défauts certes, mais néanmoins respectueuse de la poésie et de l’esprit du célèbre marin publié chez Casterman. Une série qui arrive à la fois à échapper aux canons convenus du récit d’aventure et qui fait appel à des notions historiques et symboliques qui sollicitent la réflexion.

Illustration : Corto Maltese et Raspoutine (c) France 2 / Ellipsanime / Canal + / Raï / Neuroplanet.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?