Sophaletta - T7 : « Pour Sauver Lioubov », par Arnoux & Hé - Glénat

17 août 2003 0 commentaire
  • Erik {{Arnoux}} avait laissé la destinée graphique de ses personnages au quatrième album à Dominique {{Hé}}, continuant à assumer le scénario. L'auteur dresse peu à peu une très belle fresque historique ayant pour cadre la Russie du début de siècle…

L’album s’ouvre sur la prise du Palais d’Hiver, en 1917. Le gouvernement provisoire, composé suite à l’abdication de Nicolas II, semble vivre ses dernières heures. Les Bolcheviks deviennent de plus en plus influents dans la ville… Les ministres se sont réfugiés dans le Palais d’Hiver. Sophaletta est témoin de sa chute, symbole de la mort d’une certaine Russie…

Alors qu’elle pleure ces événements, son compagnon s’en réjouiy. Alexeï s’éloigne peu à peu de Sophaletta. Son amour envers elle se dissout…

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le style graphique de Dominique Hé s’écarte de plus en plus de celui d’Erik Arnoux ! Alors que l’héroïne était plutôt gironde sous les trait de ce dernier, son visage se fait malheureusement plus anguleux. A l’instar d’ailleurs des autres personnages. Cependant, Hé accorde beaucoup de soin à la retranscription graphique de cette Russie mourante. Malgré parfois quelques incohérences, les détails se suivent à foison pour le plus grand plaisir du lecteur…

Lire un extrait

  Un commentaire ?