Valentine - T2 : Seule & jolie - Anne Guillard - Vents d’Ouest

16 janvier 2006 0
  • Un an après sa première apparition, voici la suite des hilarantes aventures capillo-déprimées de Valentine.

Anne Guillard récidive donc en envoyant son personnage dans une clinique pour jeunes dépressifs, dirigée par le psy de Valentine, un honnête médecin qui ne cherche pas à profiter des sous de ses patients, non, pas du tout.

Parce que Valentine continue de voir des poils partout, et ne se remet pas que sa meilleure amie lui ait piqué son mec. Elle se retrouve à partager une chambre avec une fille cachée sous son col de pull, persuadée elle que l’un de ses boutons d’acné lui parle - en fait, il chante. "I Will Survive", en plus.

On ne peut pas dire que le dessin de l’auteure révolutionne la BD contemporaine. Mais après tout, Matt Groening non plus n’était pas un dessinateur hors pair, ça ne l’a pas empêché de faire rire (presque) toute la planète.

Entre l’obsession amoureuse de Valentine pour Légolas (c’est bien un truc de nana, ça. Comment peut-elle ignorer Aragorn ?) et les pages de satire des magazines féminins (Valentine, grande perdante du concours "Rencontre ta star préférée" ; Le piercing, expression du malaise des jeunes ; Le Courrier des paumés... ), l’album a un effet sur les lecteurs proportionellement opposé au coefficient déprime du personnage principal : si vous ne hurlez pas de rire, consultez votre médecin, vous êtes peut-être mort.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?