XIII : Jean Van Hamme tire sa révérence

24 octobre 2018 0 commentaire
  • Alors qu’il avait arrêté de scénariser sa célèbre série XIII en 2007, Jean Van Hamme revient pour un dernier (double) baroud d’honneur : un complément à "L’Enquête" sortie en 1999, et le 13e XIII Mystery qu’il s’était réservé : un final en apothéose !

En 35 ans d’existence, la série XIII est devenue une référence de la bande dessinée moderne, presque un mythe. En adoptant la forme d’un thriller réaliste ultra-construit tout en restant lisible par le plus grand nombre, la série a modifié en profondeur la vision du grand public sur le neuvième art

Avant XIII, les grands succès de la bande dessinée puisaient dans le dessin humoristique : Lucky Luke, Astérix, Les Schtroumpfs, Gaston Lagaffe,... les best-sellers plus réalistes de Tintin à Blake et Mortimer, ne présentant plus, quant à eux, dans les années 1980, de nouvel album depuis longtemps. Leurs univers sont devenus aussi familiers aux lecteurs que codifiés : il n’y avait plus de surprise.

L’épicentre de ce tremblement de terre éditorial que constitue XIII est parti d’une rencontre improbable, il a plus de quarante ans : lors d’un cocktail pour son départ aux USA, où Greg, l’auteur d’Achille Talon, de Bernard Prince, de Luc Orient et de bien d’autres séries, « liquide » son portefeuille de séries qu’il scénarise, et présente à William Vance un ingénieur commercial qui a tout lâché pour vivre de sa plume : un certain Jean Van Hamme. Et le miracle s’accomplit : alors que Vance est déjà un géant dans la bande dessinée réaliste (Bob Morane, Bruce Hawker, Bruno Brazil), il fait confiance à ce nouveau professionnel, sans s’imaginer dans quelle extraordinaire aventure ce scénariste sûr de lui allait l’emmener...

XIII : Jean Van Hamme tire sa révérence

Une enquête parachevée

La suite est connue : s’inspirant d’un roman de Ludlum, Jason Bourne, mais aussi d’Alexandre Dumas, et de l’assassinat aux accents complotistes de JFK, Jean Van Hamme, servi par la formidable maîtrise de la documentation américaine de William Vance, installe dans ses premiers albums une machination complexe qui tourne autour de l’identité changeante du héros. Le bouche-à-oreille fonctionne, et les machines d’imprimeries s’emballent... En 1990, deux albums (Le Dossier Jason Fly et la Nuit du 3 août) paraissent à quelques mois d’intervalle : le déferlante XIII souffle sur la librairie.

Au bout de 12 albums, le dessinateur William Vance demande pourtant à Jean Van Hamme de lever le pied quelques mois. Le scénariste imagine alors une monographie sur la série, une « Enquête », qui compilerait la biographie des nombreux personnages et les différentes péripéties qui émaillent la série, afin que Vance ne doive en dessiner que quelques pages. Contre toute attente, Vance se passionne pour ce projet destiné initialement à le laisser tranquille, et il accomplit deux fois plus de travail que de coutume. Le succès sera une fois de plus au rendez-vous car, après plusieurs années d’existence, ce XIIIe tome rejoint le tirage des précédents pour devenir la monographie sans doute la plus vendue dans la bande dessinée !

Mais avec le temps, Jean Van Hamme ressent un manque : «  XIII – L’Enquête  » compile les informations recueillies dans les douze premiers tomes, mais ne tient pas compte des volumes suivants. Incapable de laisser son œuvre inachevée, Van Hamme écrit donc une seconde partie à cette Enquête, dans la même veine que le précédent dossier : une alternance de notices biographiques détaillées des personnages entrecoupée de petites séquences en bande dessinée (deux pages sur une anecdote évoquée précédemment).

William Vance étant tombé malade [[NDLR :William Vance est décédé ce 14 mail 2018], le dessin a été confié au talentueux Philippe Xavier (Croisade, Conquistador, Tango, Hyver 1709, etc.) qui considère Vance comme un des maîtres du neuvième art. Et, dès la couverture, il démontre qu’il s’est non seulement humblement installé dans l’univers de Vance, mais qu’il parvient aussi à le transcender, en insufflant un nouvel élan à son univers.

Les lecteurs de XIII apprécieront sans aucun doute ces bonus qui renvoient aux moments forts de la série. De plus, Van Hamme a ajouté la biographie des autres personnages, jusques et y compris les nouveaux éléments apparus dans les albums parallèles de XIII Mystery, qui évoquent, comme on sait, le destin de chaque personnage principal de la série-mère.

Dans cette seconde partie de l’Enquête, on découvre des séquences inédites

Un 13e « XIII Mystery » consacré aux femmes

Lorsque les auteurs et éditeurs de XIII ont imaginé avec XIII Mystery, une spin-off de leur série à succès, Jean Van Hamme s’est réservé le treizième album de la saga, histoire de la conclure. Cet album se focalise principalement sur Judith Warner, la pharmacienne de Greenfalls qui avait aidé XIII lors de l’angoissant huis-clos montagneux du « Dossier Jason Fly ». Retirée à Santa Barbara, Judith tente d’oublier son passé, mais les événements vont se bousculer lorsqu’une mystérieuse vagabonde vient sonner à sa porte. Une histoire d’amour naît entre les deux femmes, ce qui va les pousser à s’échanger leurs secrets. Et ceux-ci...

Profitant des photographies ramenées de repérage par Jean Van Hamme et son épouse Huguette, Olivier Grenson (Niklos Koda, Carland Cross) réalise ici un album envoûtant. Sans déroger à son style habituel, il confère beaucoup de douceur aux personnages. Ce qui n’empêche pas l’album de livrer quelques belles séquences d’action et de suspense.

Même si l’on peut regretter que le hasard joue un rôle un peu trop providentiel dans la construction du récit, Van Hamme réalise un album dans la droite ligne des premières pages qu’il a écrites il a plus de 35 ans. Alors que tout avait commencé sur la Côte Est des États-Unis, la conclusion de sa saga sur la Côte Ouest confirme la réalité de son propos : l’Amérique est gangrénée par une violence qui peut surgir à chaque instant dans un pays où les armes sont légion. Et ce ne sont pas les institutions qui vont protéger les citoyens : elles sont noyautées par des profiteurs qui dévoient le système à leur profit. Restent les journalistes qui tentent de faire la lumière sur ces sombres affaires, ainsi que des hommes et des femmes furieusement libres, qui ne comptent pas se laisser mener par le bout du nez !

Plus qu’un treizième XIII Mystery, cet album se révèle comme un tombé de rideau sur le premier cycle de XIII et de ses one-shots (33 albums). À lire en parallèle de la seconde partie de L’Enquête, certains éléments se répondant d’un album à l’autre, le récit apporte une vraie conclusion à quelques questions restées en suspens, ainsi qu’au destin de certains personnages restés dans le vague.

En génial scénariste, Van Hamme réussit donc son dernier coup d’archet, se libérant définitivement de ses personnages, tout en parvenant à nous faire vibrer une ultime fois. Il ne laisse d’ailleurs pas le lecteur orphelin, car dès que l’on a fermé les dernières pages de ces deux nouveautés, l’on ne ressent qu’une seule envie, celle de replonger de plus belle dans les précédents opus, afin de vérifier que l’on a bien perçu les derniers ressorts de l’intrigue, ou juste pour revivre un plaisir de lecture passé. Car les grandes histoires sont immortelles !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Lire également notre interview des auteurs : Jean Van Hamme & Olivier Grenson : « Dans "XIII Mystery", nous sommes les seuls à placer notre récit après le complot des XX. »->art23319]

De cette série XIII (Dargaud), commander
- XIII Mystery T13 - Judith par Jean Van Hamme & Olivier Grenson chez Amazon ou à la FNAC
- XIII T13bis - L’Enquête Part 2 par Jean Van Hamme & Philippe Xavier chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?