Young Justice T. 1 - Par Brian Michael Bendis & Patrick Gleason - Urban Comics

13 novembre 2020 0 commentaire
  • C'est le retour d'une équipe culte et de certains personnages tout aussi mythiques. De quoi ravir leurs fans, qu'on sait nombreux, surtout que cette renaissance s'avère convaincante même si elle reste perfectible. Mais au vu des attentes rien de plus normal.

Jinny Hex, jeune texane au patronyme prestigieux, débarque à Metropolis pour résoudre un problème d’héritage. Alors qu’elle espère y trouver de l’aide, elle tombe en pleine attaque "extraterrestre". D’autres jeunes héros s’y trouvent également mêlés et tous ensemble ils vont être embarqués pour une grande aventure au-delà de la Terre.

Avec Naomi et Wonder Twins, Young Justice est l’un des autres titres du label Wonder Comics, créé par Brian Michael Bendis, et qui propose de suivre les aventures des plus jeunes héros de DC Comics. Mais c’est surtout, comme déjà mentionné, le retour d’une équipe et de personnages effacés lors du lancement de The New 52 en 2011, soit il y a presque 10 ans !

Young Justice est une version alternative des Teen Titans, publiée de 1998 à 2003, période durant laquelle les membres d’origine de celle-ci, désormais adultes, prenaient le nom de Titans. Il s’agissait donc de réunir les nouveaux jeunes héros de l’époque et il fut décidé de créer un nouveau nom d’équipe pour marquer l’occasion.

Young Justice T. 1 - Par Brian Michael Bendis & Patrick Gleason - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Ses membres "fondateurs" ont la particularité d’avoir été supprimés, du moins en tant que tels, lors de The New 52 car il faisait doublon avec le projet de rajeunir les super-héros de l’univers DC Comics. Nous parlons bien évidemment du troisième Robin, Tim Drake, du second Kid Flash, Bart Allen, de la troisième Wonder Girl, Cassandra Sandsmark, et du second Superboy, Conner Kent.

Des personnages cultes qui ont débuté leur carrière il y a un peu plus de 20 ans et qui ont été absents du monde des comics ces dix dernières années. Bendis ne s’attarde d’ailleurs pas beaucoup sur les raisons de leur disparition, et de leur retour, même si quelques éléments sont donnés. L’accent est davantage mis sur le plaisir de se retrouver après une longue absence, et sur ce point, difficile pour les lecteurs, les plus anciens de ne pas verser sa petite larme.

Evidemment comme le veut la tradition, le retour d’une équipe emblématique se fait en mêlant anciens personnages et nouveaux venus. Concernant ces derniers nous avons Jinny Hex, descendante de Jonah Hex, et Teen Lantern, une gamine de onze ans qui a piraté la Lanterne Centrale des Green Lanterns, toutes deux créées par Brian Michael Bendis et Patrick Gleason. Le casting se conclut avec Amethyst, princesse de Gemworld, une héroïne née en 1983 et régulièrement relancée par l’éditeur.

© DC Comics / Urban Comics

Et pour marquer leur rencontre et inaugurer la renaissance de Young Justice, Bendis les entraîne à Gemworld pour une aventure exotique, à défaut d’être complexe. En effet le grand thème de cette première aventure c’est la création du nouveau groupe, ou comment ces différentes personnalités vont s’agréger.

Le récit de ce premier tome [1] va vite, et donc les caractérisations des nouvelles recrues demeurent de l’ordre de la présentation, les temps forts sont plutôt dévolus aux vétérans, aux flash-backs et aux actions de groupe. Cependant les dialogues mordants et la dynamique de l’histoire confèrent ce qu’il faut pour donner vie à ce nouveau collectif, indéniablement sympathique.

Si nous ajoutons les très beaux graphismes de Patrick Gleason et la belle ambiance, mi-nostalgique mi-renouveau de l’ensemble, nous avons là un départ solide, qui ne demande plus qu’à se confirmer en explorant cette nouvelle équipe pleine de promesses.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Young Justice T1. Scénario : Brian Michael Bendis. Dessin : Patrick Gleason, John Timms, Emanuela Lupacchino & Collectif. Traduction Julien Di Giacomo. Urban Comics, collection "DC Rebirth". Sortie le 24 septembre 2020. 176 pages. 17,50 euros.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

[1Les épisodes contenus dans Young Justice T. 1 : Prisonniers de Gemworld sont :
- Young Justice #1-6 (janvier 2019 à juin 2019)

  Un commentaire ?