Zoo le Mag n°13

27 mai 2008 2 commentaires
  • Dans la jungle éditoriale du moment, {Zoo} revue gratuite disponible sur internet ou sur papier fait office de refuge salutaire.

La Presse BD investit à son tour, le monde des « gratuits ». À côté de magazines traditionnels « sur papier », qui feraient figure de poids lourds indétrônables (?) apparaissent des revues plus spécialisées, plus ciblées, bien décidées à occuper toute leur place dans le paysage éditorial du moment.

Zoo le Mag n°13C’est évidemment sur la toile que la publication gratuite se développe le plus facilement . Objet de presse par leur mise en page, ces "journaux numériques" se cherchent un espace entre les revues classiques, les outils promotionnels des grands éditeurs (Bamboo Mag, Avant-première, Castermag... eux aussi gratuits !), les blogs de fans ou les sites spécialisés.

Autant de raisons qui expliquent peut-être l’hésitation de certaines revues à basculer vers le « tout numérique » à l’image de Trame 9 ou, plus récemment, Période Rouge ; ou à conserver une place en librairie « à l’ancienne ».

Zoo appartient à cette dernière catégorie mais fait figure de pionnier puisque son premier numéro date de juin 2005. Trois ans plus tard, le « premier culturel BD entièrement gratuit » semble passer un nouveau cap. Accessible sur le net, la revue dirigée par Olivier Thierry, est donc non seulement disponible dans les magasins spécialisés, en rayon chez de grands diffuseurs comme Virgin, mais aussi téléchargeable sous PDF. Publiée sous différentes formes et à différents endroits, la revue annonce un tirage de plus de 100 000 exemplaires, pour son numéro 13.

De quoi faire réfléchir dans les rédactions !

Sérieux sur le fond et sobre dans la forme (la mise en page est classique mais fonctionnelle, la qualité du papier reste, elle, plutôt… modeste !), le journal propose un tour d’horizon complet et très érudit de l’actualité bédéphile. On pourra en juger à la lecture du dernier numéro qui paraît ces jours ci.

L’actualité est prétexte à quelques dossiers sérieux et bien rédigés comme ceux consacrés aux 70 ans de Superman, une enquête de Kamil Plejwaltzsky sur l’histoire de la censure (en écho à l’article « Sexe et BD » documenté et associé à la présentation de Filles perdues, le dernier ouvrage d’Alan Moore !).

Ouvert sur une interview de Philippe Franck à l’occasion du tournage du film Largo Winch, ce nouveau numéro fait aussi la part belle à l’actualité : (Iron Man au cinéma, le retour de l’Écho des Savanes, le nouvel album de Spirou etc…) mais pas seulement !

La revue prend le temps de revenir sur quelques rééditions dignes d’intérêt comme Odile et les crocodiles de Chantal Montellier, Exterminateur 17 de Jean-Pierre Dionnet ou encore l’histoire des trois Adolf commentée par l’un de nos illustres rédacteurs !

D’autres sujets méritent notre attention comme celui de Jean-Philippe Renoux consacré aux relations particulières entre petits éditeurs et grands auteurs ou l’analyse encore de Yannick Lejeune à propos de l’édition en ligne démontrant à quel point dans l’un des ouvrages de Scott Mc Cloud Réinventer la BD était visionnaire !

Largement diffusé sur les festivals, le magazine, décliné sur la toile et en version papier, cherche à élargir son audience. Signe révélateur : la pagination augmente à 48 pages et contribue à lui donner l’aspect d’un véritable magazine. Un gros effort de diffusion (115 000 exemplaires annoncés) accompagne ce mouvement. Rompant avec l’idée reçue qu’un gratuit ne serait qu’un clone de catalogue emprunt d’amateurisme, l’équipe de Zoo démontre à chaque numéro son savoir faire et son éclectisme, une démarche qui pourrait s’avérer à long terme…payante !

Zoo, premier culturel BD gratuit disponible chez Virgin , Espaces Leclerc, Fnac, en librairie spécialisée ou sur le site de Zoo.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • De quoi faire réfléchir dans les rédactions ?
    1er juin 2008 00:09, par François Pincemi

    Le problème c’est que Pilote a cessé de s’amuser à réflèchir. Et il ne faut pas trop compter sur les revues traditionnelles et payantes pour prendre le relai ! Elles sont pour l’instant confrontées à une érosion constante de leur audience, alors qu’il faut pourtant continuer à payer les pigistes et surtout l’imprimeur. A mon avis, le nombre mensuel d’exemplaires vendus des augustes revues BoDoï et DBD doit se situer entre 5000 et 10 000 exemplaires par titre. Ils ont déjà raté le passage à l’internet, vont-ils aussi manquer l’ére de la presse gratuite ? Il y a déjà eu des précèdents dans ce genre : la lettre de Dargaud, Canal BD, BD Caf mag entre autres. Avec ses 48 pages pleines de textes intéressants, Zoo présente un rapport qualité/prix imbattable pour le lecteur "acheteur avisé" que je suis.

    Prochaine étape, bientôt le lecteur sera payé pour lire. Un joli retournement de tendance !!°)

    Répondre à ce message

  • Si c’est le cas qu’il sache que je suis favorable au développement de son journal.

    Répondre à ce message