Angoulême 2013 - Retour sur la Cérémone d’Ouverture

2 février 2013 1 commentaire
  • Ce jeudi 31 janvier, avait lieu la Cérémonie d'Ouverture, qui a officiellement lancé cette 40e édition du Festival d'Angoulême. Retour en images sur la soirée, qui a notamment vu la présence d'Albert Uderzo et Leiji Matsumoto.

Le 40e Festival d’Angoulême s’est ouvert jeudi soir sur la scène du théâtre. Dans une ambiance généralement décontractée, le président Jean-Claude Denis a très sobrement ouvert les festivités, après une introduction en dessin par Charles Berbérian et Mathilde Domecq, sur le morceau Walking on the Moon (The Police).

Quelques traits d’humour sont venus ponctuer cette cérémonie, en commençant par un déboulé impromptu de femmes à barbe, venues protester contre la surabondance d’hommes récompensés par le milieu du 9ème Art.

Angoulême 2013 - Retour sur la Cérémone d'Ouverture
Le concert de dessin

Albert Uderzo, accueilli sur scène sous un tonnerre d’applaudissements, est venu conclure sa journée marathon en Charente par un petit teasing du prochain Astérix, en compagnie du scénariste Jean-Yves Ferri décontracté et en chemise à carreaux. Un moment très drôle, précédé d’une courte vidéo montrant Ferri "tentant" de dessiner Astérix : "Hmm, non, Conrad, c’est mieux en fait !"

Jean-Yves Ferri et Albert Uderzo.

Peu après, la présentation de Brecht Evens de l’exposition La Boîte à Gand (à l’Espace Franquin) fut délicieusement décalée. "C’est mieux sans les petites étoiles animées derrière les images", a d’ailleurs plaisanté l’auteur flamand.

Mais le grand moment de la cérémonie fut incontestablement l’embrassade très chaleureuse entre Kim Dong Hwa et Leiji Matsumoto. En effet, l’auteur coréen a profité de son passage sur scène en compagnie de l’ambassadeur de Corée du Sud, pour déclarer son admiration à son idole japonaise. Il n’en fallait pas plus pour que le créateur de Captain Harlock (Albator en Français) se lève de son fauteuil, et tende les bras vers son homologue coréen à sa sortie de scène. Un hommage résolument plus humain et vibrant que le simple extrait du film Interstella 5555 présenté sur l’écran.

Au centre : Kim Dong Hwa
À droite : Leiji Matsumoto

Cette cérémonie d’ouverture a surtout donné l’impression d’un cocktail pas toujours bien maîtrisé, ne sachant trop se situer entre un mélange d’invités prestigieux venus de plusieurs coins du globe (la Flandre, Hong Kong, la Corée du Sud, le Japon), et un humour à la grolandaise (deux sketchs plutôt réussis de l’équipe de Ferraille encourageant les auteurs à voter pour désigner le Grand Prix) laissant circonspect.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Photos : © Thomas Berthelon

En médaillon : Albert Uderzo. Photo © Thomas Berthelon

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Rendons hommage à la douce Isabelle Motrot qui présente cette cérémonie depuis plusieurs années avec grâce et professionalisme.

    Il faudrait arrêter avec l’équipe de Ferraille, c’est toujours balourd, vulgaire et pas drôle (ça devrait s’arrêter avec le départ de B Mouchart).

    Répondre à ce message