Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





C’est officiel : Didier Conrad est le prochain dessinateur d’Astérix
11 octobre 2012

Partager sur Facebook Citer sur votre blog Version imprimable de cet article Version imprimable

C'est officiel : Didier Conrad est le prochain dessinateur d'Astérix

Le dessinateur des Innommables, de Raj et des Marsukids, assurera le dessin du prochain Astérix annonce un communiqué des éditions Albert-René envoyé hier. Le 35e album sera scénarisé comme prévu par l’auteur de De Gaulle à la plage, Jean-Yves Ferri. Une annonce reçue avec soulagement par les fans.

C’est une surprise : il y a quelques mois encore Albert Uderzo adoubait Frédéric Mébarki qui s’occupait depuis quelques années de l’encrage d’Astérix et des réalisations publicitaires.

Devant la pression "trop importante" de ce challenge, selon le communiqué, ce dernier a jeté l’éponge.

C'est officiel : Didier Conrad est le prochain dessinateur d'Astérix
Astérix & Obléix seront bientôt dessinés par Didier Conrad
Astérix par Goscinny & Uderzo (c) Ed. Albert René

Mais alors Didier Conrad ! Le facétieux complice de Yann dans les Hauts de page de Spirou est un dessinateur virtuose qui faisait l’étonnement de Franquin et cela a dû jouer dans le choix d’Uderzo. Pourtant, issu de la génération d’Yves Chaland qui se gava de références belges tout en gardant envers elles un regard caustique (on se souvient de son Bob Marone), Conrad n’en est pas à son premier essai de reprise de classiques franco-belges.

En 1994, il avait créé Kid Lucky avec Yann & Léturgie avant de se faire débarquer un peu brutalement. Il continua alors quelques albums d’un "Lucky Luke"-like nommé Cotton Kid sous le pseudonyme commun de Pearce.

Récemment, il s’était attaqué à la progéniture du Marsupilami avec les Marsukids dont les pages passent actuellement dans Spirou et qui témoignent de son habileté.

Tant qu’à remettre les compteurs à zéro, il ne fallait pas faire dans la demi-mesure. Uderzo a choisi deux excellents techniciens pour la reprise d’Astérix.

Il leur reste à redécouvrir la recette de la potion magique...

JPEG - 26.3 ko
Albert Uderzo a choisi deux très bons techniciens pour reprendre Astérix. Une page se tourne...
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

19 Messages : Participez à la discussion

  • Il faisait l’admiration de Franquin et finalement il a donné dans la reprise tous azimuts, quel risque et quel fabuleux parcours artistique dans la fabrication de produits, présents et à venir.

    repondre message

    • Répondu par Sylvain le 12 octobre 2012 à  08:49 :

      C’est vache. Sa carrière compte quand même un bon paquet d’albums personnels.

      repondre message

    • Répondu le 12 octobre 2012 à  09:26 :

      il faut dire que le seul album potable qu’il ait produit depuis 20 ans, c’est la reprise du Marsu, ça laisse de l’espoir pour Asterix...

      repondre message

  • Il n’est pas question de pression "trop importante", ils se sont aperçus (et lui le premier sûrement)que Frédéric Mébarki n’est pas un dessinateur de bd. C’était peut-être un bon technicien dans l’encrage d’Astérix et dans le merchandising, mais le boulot de dessiner des histoires, de mettre en scène, de faire vivre des personnages est tout autre, il ne s’improvise pas, surtout quand on est autant attendu. Conrad fera sûrement du bon boulot, c’est un professionnel et il est habile, mais est-ce bien nécessaire de mettre Astérix sous respirateur artificiel ? Laissons les héros mourir de leur belle mort.(je serait quand même curieux de connaitre les pourcentages sur les ventes que toucheront Ferri et Conrad)

    repondre message

  • Voilà une bonne nouvelle !

    Ferri et Conrad ne sont pas seulement deux "excellents techniciens", expression en apparence louangeuse mais aussi réductrice et méprisante. Ce sont d’abord et avant tout des artistes qui ont fait la preuve de leur talent et de vrais auteurs de BD.

    À ce propos, réjouissons-nous qu’Astérix n’appartiennent pas à Media Participations mais soit encore sous la responsabilité de son créateur : ça évite que son devenir soit confié à des personnages incompétents en matière de BD tels que les derniers scénaristes de "Lucky Luke", un des deux scénaristes actuels de "Blake et Mortimer" ou les scénaristes de "Tanguy" et de "Buck Danny".

    repondre message

  • Donc les ricains pourrait avoir des héros (super) immortel, qui passent d’auteur en auteur mais en franco-belge niet ?

    On peut faire un parallèle du 9ème art avec le cinéma. En europe, on a une conception artisanale alors que chez l’oncle Sam (et aussi chez les nippons), on a clairement une approche industrielle. Et avec les films Avengers, Batman et compagnie d’un coté, la japanim de l’autre, si on reste dans notre conception artisanale, ça va être dur de résister.

    Titeuf cartonne car il est géré comme une franchise. Sans es dessins animés, les bd se vendraient aussi bien ?
    Qui achète des bd comme Tif et Tondu, Clorophile ou Gil Jourdan ? Des vieux nostalgiques en grande majorité. Sans nouveauté régulière, on ne renouvelle pas le lectorat (Tintin peut dire merci à Spielberg et avant à Ellipse). C’est une bonne chose que l’on reprenne Astérix qui fait partie du patrimoine français. Si on le "laisse mourir" on laissera un peu plus la place aux comics et aux mangas. Déjà que l’exception culturelle française se réduit à peau de chagrin.
    J’espère juste qu’il ne vont pas essayer de nous vendre une soupe industrielle et qu’ils retrouveront las saveur des albums de Goscinny avec de la lecture à plusieurs niveaux, des jeux de mots potaches, de la référence culturelle (parce qu’on est pas si abruti que ça...), des caricatures et des grosses baffes.

    repondre message

    • Répondu par FLOCON le 12 octobre 2012 à  13:25 :

      Laissez leur leur chance !

      repondre message

    • Répondu le 12 octobre 2012 à  19:30 :

      "Nippons", "Ricains"... L’exception francaise est une blague. Ou merveilleusement résumée par votre vocabulaire.

      repondre message

  • Associé à celui de Ferrri, l’humour de Conrad risque d’être "vitriolique" . Cela donnera un ton nouveau à Astérix. Albert Uderzo devra veiller au grain.
    Bon, perso, je suis preneur. Eh puis après tout, c’est le Maître lui-même qui a choisi. Il connait mieux que nous l’esprit d’Astérix, non ?

    repondre message

    • Répondu par Gilles le 12 octobre 2012 à  18:53 :

      Ne rêvez pas, ce sera insipide pour ratisser large, comme toutes les reprises commerciales.

      repondre message

    • Répondu par Gill le 12 octobre 2012 à  19:49 :

      L’humour "vitriolique" de Conrad ?

      Celui qu’il y a dans DONITO ? dans MARSU-KIDS ?

      repondre message

  • Il ne devrait pas être dépaysé, les Innommables c’est déjà Astérix. Mac c’est Obélix, Tim c’est Astérix et Tony c’est Panoramix.

    repondre message

    • Répondu par Frencho-ID le 12 octobre 2012 à  20:31 :

      Et Raoul Idéfix, bien évidemment...
      La (une !) différence, c’est que Tim-Astérix, lui, nous a déjà montré sa quéquette... Mais qui sait, patientons...! :-)

      repondre message

  • Conrad va peut-être enfin avoir un succès commercial, après avoir abdiqué de toutes ses ambitions.

    repondre message

    • Répondu par Gill le 14 octobre 2012 à  12:09 :

      Jacobs avait déjà abdiqué de toutes ses ambitions de devenir chanteur d’opéra, Cuvelier avait abdiqué de toutes ses ambitions de devenir un peintre reconnu, Franquin, Morris et Jijé ont dû abdiquer de toutes leurs ambitions walt-disneyennes, Uderzo lui-même a dû abdiquer de toutes ses ambitions de BD réaliste "USA-like", Conrad a dû abdiquer de toutes ses ambitions de faire de DONITO une série qui marche...

      C’est un métier, les gars ! Rarement un long fleuve tranquille... Et les ambitions d’un dessinateur sont parfois d’un autre niveau que les ambitions d’un scénariste : juste se faire plaisir avec le scénario qu’il doit défendre. Quel qu’il soit.

      repondre message

    • Répondu le 14 octobre 2012 à  12:22 :

      Peut-être ? Vous êtes frileux comme un assureur. Il VA avoir un succès commercial. C’est inévitable.

      repondre message

  • Conrad vient de gagner au loto sans même avoir joué, il a bien de la chance. Ils auraient dû faire un casting les éditeurs et faire faire des essais, plein de dessinateurs pourraient faire l’affaire : Duchazeau, Tarrin, Bodart, Arnaud Toulon, Léturgie, Verron, Munuera, Mourier, Li-an, Turalo, Tome etc...

    repondre message

    • Répondu le 15 octobre 2012 à  17:56 :

      C’est Daniel Kox qui serait formidable en repreneur d’Astérix.

      repondre message

    • Répondu par danielsansespace le 17 octobre 2012 à  16:14 :

      Munuera, c’est clair que depuis le temps qu’il fait des clins d’oeil à Uderzo dans ses bd...il mériterait d’essayer

      repondre message





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP