"ElfQuest T4" - L’occasion d’une rencontre avec Wendy et Richard Pini – Snorgleux comics

26 février 2018 2 commentaires
  • Les jeunes éditions du Snorgleux ont invité plusieurs auteurs américains à l'occasion du festival d'Angoulême, en particulier Wendy et Richard Pini, et leur a proposé une petite tournée en France et en Belgique la semaine qui a suivi. Rencontre à Marseille à cette occasion, concordant également avec la sortie du quatrième tome d'ElfQuest.
"ElfQuest T4" - L'occasion d'une rencontre avec Wendy et Richard Pini – Snorgleux comics
ElfQuest tome 4 (c) Snorgleux

Nous avons déjà relaté ici la réédition de cette série mythique outre-atlantique, agrémentée d’une nouvelle traduction par Nicolas Jean, et de la tournée des auteurs, Wendy et Richard Pini. Celle-ci s’est terminée à la librairie L’antre du Snorgleux à Marseille le 3 février dernier, siège de la petite maison d’édition et de son fondateur Éric Joly.

C’était l’occasion pour les fans, souvent de la première heure et parfois venus de loin, de rencontrer ce couple qui fait vivre les Wolfriders depuis 40 ans. Une ambiance très bon enfant où les Pini, manifestement ravis d’être là malgré un rhume persistant, se sont volontiers prêtés au jeu des photos, prenant le temps de discuter et d’échanger. Nicolas Jean assurait la traduction si nécessaire. C’était aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur lui :

"J’habite Marseille et je suis scénariste de la série Rock & Stone. C’est comme cela que j’ai rencontré Éric Joly. Lorsqu’il a eu son projet de rééditer l’intégralité d’ElfQuest, il m’a proposé d’en assurer la traduction même si je ne connaissais pas la série. Je n’ai pas lu les précédentes éditions en français, ne voulant pas du tout être influencé. Éric souhaitait que les noms des personnages restent en anglais et les Pini ont été satisfaits de ce choix. Ces noms correspondent à leur fonction dans la tribut et des erreurs, parfois regrettables, ont été faites. Par exemple, le nom du meilleur ami de Cutter, Skywise, a été traduit par "Le Mage" dans l’édition de Vent d’Ouest."

De g. à d. : Nicolas Jean, une jeune fan, Wendy et Richard Pini

Il est étonnant de constater comment cette série est devenue un phénomène aux États-Unis alors qu’elle n’a pas rencontré le même succès en France. Comme nous l’avons déjà indiqué, c’est la modernité du scénario qui en fait son principal intérêt, agrémenté d’un dessin et d’un découpage très dynamique.

Cette rencontre était également l’occasion de découvrir le tome 4 de la réédition : la tribut des Wolfrifders, menée par son jeune chef Cutter, est toujours coincée dans la montagne bleue. Tous espèrent retrouver auprès des elfes qui y vivent, les aériens, et de son seigneur, le très vieux Lord Voll, le secret de leurs origines. Mais les manigances de Winnowill, une autre très ancienne elfe aux dessins beaucoup moins bienveillants, menacent l’existence même de la tribut aux loups. Et Cutter devra rapidement trouver une réponse à ce dilemme : cette quête ne l’éloigne-t-il pas de sa nature profonde ?

ElfQuest tome 5 (c) Snorgleux

Exceptionnellement, le tome 5, qui clôt le premier cycle d’ElfQuest, La quête originelle, était en vente en avant-première à Angoulême et lors de la tournée des Pini. Il ne sortira en librairie que le 20 avril prochain mais vous pouvez en découvrir la couverture ici. Il comprend d’ailleurs plusieurs scènes marquantes sur lesquelles nous reviendrons en temps et en heure. Notons également que les petites coquilles qui émaillent les deux premiers tomes de cette réédition ont totalement disparus.
Et après ? Éric Joly nous en apprend un peu plus :

"La suite est composée d’histoires plus courtes qui seront regroupées en intégrales, en noir en blanc à la demande de Wendy Pini qui n’est pas très satisfaite de la mise en couleur d’origine. Ce sera un contenu totalement inédit en français ! J’espère que le premier tome de cette suite sortira fin 2018."

Signalons également que le Snorgleux avait invité d’autres auteurs à cette occasion : Juan Doe (American Monster, album sur lequel nous reviendrons), Paul Azaceta (Outcast), Bruno Bessadi (Badass) et Franck Biancarelli (Infinity 8, tome 6). Un beau panel accompagné par le youtubeur Le commis des comics, venu en habitué des lieux, dont vous pouvez suivre les vidéos ici ainsi que la page Facebook.

De g. à d. : Paul Azaceta, le commis des comics, Juan Doe
Wendy et Richard Pini

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

.
Commander ElfQuest T4 chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Wendy et Richard Pini sont des protagonistes majeurs de l ’histoire des comics, version auto-édition.Dans ce domaine ElfQuest est une série très importante.
    Une réussite au même titre que le Cerebus de Dave Sim, le Usagi Yojimbo de Stan Sakai, et bien sûr les Ninja Turtles de Laird et Eastman.Des titres qui ont pris leur élan dans les années 80 , période bénie pour l’auto-production de comics.

    Wendy Pini a été en son temps adepte du cosplay ,et ainsi un des modèles mémorables de Frank Thorne pour le personnage Red Sonja et son improbable bikini -armure, protection créée , et rapidement adoptée , par l’espagnol Esteban Maroto.

    Répondre à ce message

  • Étant cité en tant que traducteur dans l’article, je voulais remercier Jérôme d’avoir fait le déplacement et contribué à mieux faire connaître Elfquest aux lecteurs français.

    Je voulais aussi apporter une précision : je ne pense pas que le fait d’avoir traduit "Skywise" par "le Mage" dans les éditions précédentes soit une erreur de traduction. Ce serait accuser mes confrères d’une négligence assez peu commune. C’est un choix qui a été fait, dans une tentative de transposer en français les noms des personnages. Je me permets de penser que ce n’est pas un choix très heureux. Mais j’ai conscience que l’art est long, et que la critique est aisée...

    Répondre à ce message