Vestigiales (Freaks’ Squeele) - Par Florent Maudoux - Ankama Editions

5 juillet 2018 0 commentaire
  • Un spin-off sexy tiré de la série Freaks' Squeele, où Xiong Mao et Ombre affrontent leurs démons intérieurs en petite tenue.

Cet album qui fait partie de l’univers de la série Freaks’ Squeele est consacré au couple formé par la guerrière Xiong Mao et le loup-garou inversé Ombre.
Le tome s’ouvre sur un jeu érotique dans la chambre des héros. Les amants sont ensuite séparés, aspirés dans un rêve dont ils ne pourront sortir que s’ils triomphent de leurs adversaires. Les combats s’enchaînent avec une intensité allant crescendo, déchirant les vêtements déjà légers des héros, jusqu’à la fin de l’épreuve initiatique et leurs retrouvailles.

Vestigiales (Freaks' Squeele) - Par Florent Maudoux - Ankama Editions
Dans l’intimité de Xiong Mao et Ombre - Florent Maudoux - Ankama

Largement inspiré des jeux vidéos et des mangas, Dragon-Ball en tête, les actions offrent peu de surprises. Les héros remportent les combats en se montrant plus malins ou plus forts que leurs opposants. Le schéma classique de l’élève qui dépasse le maître est redoublé par celui de l’enfant qui triomphe de ses parents, pour parvenir à la conclusion tout aussi classique qu’il faut s’accepter et connaître ses multiples facettes pour atteindre son plein potentiel.

Chaque combat offre l’occasion de postures révélatrices, Florent Maudoux joue malicieusement des angles de vue, dans un décor aux références sexuelles appuyées. Comme dans Dragon Ball, les personnages gagnent en puissance en se métamorphosant en animaux. Si le loup et le renard sont prévisibles étant données les influences occidentales et japonaises de l’auteur, d’autres incarnations réservent des surprises. Toujours est-il que les combats entre humains dénudés se transforment en affrontements entre bêtes sauvages humanisées et sexualisées, qui éveilleront l’intérêt des furries.

Les jeux érotiques font surgir la nature sauvage d’Ombre

Après la série de dark fantasy Funérailles et la trilogie Rouge, le spin-off consacré à la jeunesse de Xiong Mao et enfin le one shot Masiko, Florent Maudoux réalise un nouvel album dans l’univers de Freaks’ Squeele. Loin de l’école des super-héros, nous entrons ici dans l’intimité de la reine des lames et de l’homme-loup.

Cet album tire son intérêt du mélange de combats et de nudité, le côté fan-service des mangas y est poussé à son paroxysme. Mais au fil du récit, Florent Maudoux s’éloigne des clichés érotiques. Si au départ les héroïnes sont sexy et les mâles plein de testostérone, les métamorphoses successives entraînent une évolution inattendue.

Malgré une trame très classique, le traitement qui en est fait est original. Les femmes s’éloignent des canons de beauté tout en restant séduisantes et, fait assez rare dans la bande dessinée érotique, les hommes aussi sont dénudés sans être au sommet de leur virilité. Par petites touches, Florent Maudoux s’attaque aux rôles et représentations traditionnels. L’album se veut également un hommage à plusieurs formes de paraphilie, ces attirances ou pratiques sexuelles qui ne rentrent pas dans la norme. À ce sujet, la postface écrite par l’auteur est bienvenue pour expliciter les références et donner un éclairage bienveillant sur ces fétichismes souvent moqués.

© Florent Maudoux

L’ensemble donne un album divertissant aux dessins réjouissants. Le renouvellement des représentations érotiques est très intéressant mais opéré de manière parfois trop théorique, ce qui alourdit le propos.

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?