Allan Mac Bride T.3 - L’Oiseau des Îles - Par Jean-Yves Brouard et Patrick A. Dumas - JYB Aventures

28 novembre 2011 8 commentaires
  • Après quatre années d’attente, voici enfin la suite des aventures d’Allan Mac Bride, archéologue britannique, qui nous mène cette fois-ci dans les îles du Pacifique sud.

Cela faisait quatre ans que nous attendions la suite des aventures d’Allan Mac Bride, quatre années que celui-ci pataugeait dans le Pacifique sud, cerné par un requin ! Le tome 1, L’Odyssée de Bahmès, sorti en 2004, se déroulait en Égypte ; le tome 2, Les secrets de Walpi, sorti en 2007, se passait aux USA.

Cette mini-série, qui devrait se conclure au 4e volume, nous raconte l’enquête extraordinaire d’un archéologue, la quarantaine, au look de Tintin, à la recherche des origines du peuple égyptien. Une enquête quasi policière flirtant cependant avec le surnaturel.

Le scénario de Jean-Yves Brouard, auteur et éditeur [1], est pourtant réaliste et très documenté. La narration est dense avec beaucoup de texte et un découpage de quatre bandes par page.

Le graphisme de Patrick Alain Dumas est d’une grande lisibilité, dans la tradition de la Ligne Claire de Hergé ou de Edgar P. Jacobs. Sans avoir la maestria de ses aînés, on sent une véritable passion et un amour chez Patrick Dumas pour ce style.

Avec une succession de coups de théâtre, de rebondissements, de dangers (dont le héros sort toujours in extremis ), de mystères et de découvertes sensationnelles, notre plaisir est largement titillé. On se sent comme dans une aventure de Tintin ou d’Indiana Jones… ; l’intrigue, qui plus est, se passant à la fin des années 1930.

Avec un récit dense, à la Jean-Michel Charlier, un dessin classique, épuré et fouillé, de style Ligne Claire, voici une série qui plaira énormément aux lecteurs quelque peu nostalgiques des grandes BD classiques.

Allan Mac Bride T.3 - L'Oiseau des Îles - Par Jean-Yves Brouard et Patrick A. Dumas - JYB Aventures
(c) JYB-Aventures

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

[1La maison d’édition JYB Aventures vient de fêter ses 10 ans d’existence avec la sortie précisément de cet album.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Un travail remarquable, dans cette série, aux clins d’oeil nombreux mais discrets... Dumas s’est bonifié avec le temps, l’utilisation de nouvelles technologies a rendu sa ligne claire plus souple, plus vivante... C’est son oeuvre la plus personnelle, à mon sens, car on sent qu’il s’est beaucoup amusé à la réaliser. Dommage que cette série ne bénéficie d’une plus grande visibilité et ne profite pas du succès de l’autre série de Brouard, également publiée chez JYB éditions.

    Répondre à ce message

  • Sur les 2 cases à droite on dirait le même visage inversé. Même expression, même coiffure, c’est répétitif.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Francois Boudet le 28 novembre 2011 à  23:58 :

      Vous savez, la coiffure de Tintin non plus ne change pas beaucoup, ni celles de Blake ou de Mortimer, par exemple. ;-)

      Répondre à ce message

      • Répondu le 29 novembre 2011 à  03:24 :

        Peut-être, mais ils sont redessinés à chaque case, pas recopié, dupliqués, inversés, réduits, agrandis, ce qui change tout.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Alain Daunou le 29 novembre 2011 à  08:50 :

          Dans un des Blake et Mortimer de Juillard, il y a le même effet de déjà-vu dans le visage de Nasir (je ne me souviens plus quel album - il était tellement mauvais). Pareil pour le visage d’un personnage secondaire dont le nom m’échappe mais qui sauve Blake in extremis.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 29 novembre 2011 à  12:25 :

            Mais je parlais des vrais Blake et Mortimer, pas des ersatz ridicules de Vanhamme, Sente, Juillard et les autres qui sont du mauvais produit de consommation.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Francois Boudet le 29 novembre 2011 à  23:22 :

              Mais je parlais des vrais Blake et Mortimer, pas des ersatz ridicules de Vanhamme, Sente, Juillard et les autres qui sont du mauvais produit de consommation.

              De ce point de vue là, la série "Allan Mac Bride" est, me semble-t-il, plus intéressante que les resucées de "Blake et Mortimer" justement... Comme je le disais, on sent chez Patrick Dumas un véritable amour et une passion pour ce style ; on n’est pas ici prioritairement dans des considérations commerciales. Je vous recommande donc sincèrement cette série.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 30 novembre 2011 à  18:15 :

                Je suis d’accord, le boulot de Patrick Dumas est plus intéressant que les multiples albums façon ligne claire (comme la collection Calanque ou pire Scott Leblanc de Geluck et Devig), ça me fait penser dans l’esprit à Tramp.

                Répondre à ce message