Armelle Modéré ("Lili Pirouli") : « J’ai toujours eu très envie de me lancer tout en pensant que je n’y arriverais pas. »

24 octobre 2015 0 commentaire
  • Armelle Modéré illustre des livres pour la jeunesse depuis une quinzaine d'années, mais c'est à partir de 2014 avec la série {Lili Pirouli} qu'elle arrive dans domaine de la bande dessinée.

Pouvez-vous nous parler de la naissance de Lili Pirouli ?

Armelle Modéré ("Lili Pirouli") : « J'ai toujours eu très envie de me lancer tout en pensant que je n'y arriverais pas. » Eh bien elle est arrivée par hasard dans ma boite aux lettres, un jour d’été. Elle était déjà bien ébauchée par l’auteure, Nancy Guilbert, qui attendait de moi que je lui donne vie graphiquement. Ce personnage un peu déluré m’a tout de suite plu et puis voilà longtemps que je voulais faire de la BD. Mais pas de la BD traditionnelle, avec toutes ces séquences cadrées, plutôt une BD plaisir, pour les petits, avec un cadre déstructuré et plein de couleurs.

Avant cela, vous avez surtout œuvré dans l’illustration de livres pour la jeunesse ?

Oui , bien sûr. Je viens directement de la littérature jeunesse et je dirais même toute petite jeunesse car mon domaine de prédilection, c’est les 2-4 ans. Mais j’avais déjà le goût pour les personnages récurrents puisque j’ai eu la chance de faire quelques petites séries, dont celle d’Apolline chez Mango qui comporte quelque 24 tomes.

La bande dessinée était elle un domaine que vous envisagiez depuis longtemps ?

Oui. D’abord j’ai lu mes classiques et je les ai dessinés sans relâche (des Boule et Bill, des Lucky Luke et aussi des tonnes de Sarah Kay !). Du coup, j’ai toujours eu très envie de me lancer tout en pensant que je n’y arriverai pas : tous ces dessins super bien léchés, ces cases impeccables, ces plans vertigineux. Puis j’ai louché sur les BD jeunesse, à commencer par Titeuf, puis Lou ou Les Sisters et je me suis dis qu’un jour, il faudrait que j’essaie quand même. C’est à ce moment là que Nancy m’a contactée.

© Des ronds dans l’O

Lili Pirouli est une petite fille très vivante mais un peu impertinente... La série reste cependant assez sage : votre style se rapprochant des classiques de la bande dessinée franco-belge comme Boule et Bill par exemple... Quel public visez-vous ?

Comme je l’ai dit, je souhaitais conquérir le cœur des plus jeunes. Il était donc évident que cette BD serait dans la catégorie des "premières lectures", c’est à dire à partir de 6 ou 7 ans. Les retours que l’on en a sont excellents et je pense que l’on ne s’est pas trompées. Tous nos fans attendent avec impatience le prochain tome. On a aussi été récompensées (Prix du Festival BD de Rouans 2015 et Prix jeune public du Festival BD de Longvic) et ça nous a fait chaud au cœur.

Armelle Modéré reçoit son prix au festival de Rouans

Avez-vous d’autres projets ?

Nancy et moi réfléchissons à une autre BD jeunesse, avec des petits animaux comme héros, cette fois-ci. Personnellement, je continue de partager mon temps (et mon cœur) entre mes albums jeunesse à paraître en 2016, toujours pour les 2-4 ans, et une bande dessinée plûtot ado/adulte sur un thème un peu plus grave lié à l’Histoire et pour laquelle il me faut sortir de mon univers de Bisounours.

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Lili Pirouli : En avant toute ! chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?