Amazing Spider-Man : Les comic strips quotidiens | Volumes 1 & 2 – Par Stan Lee & John Romita Sr. - Panini Comics

8 février 2021 3
  • À la fin des années 1970, le scénariste Stan Lee et le dessinateur John Romita Sr. projettent de faire connaître le personnage de Spider-Man au plus grand nombre : au-delà de ses aventures dans les traditionnels comic books, l’homme-araignée va partir à l’assaut des quotidiens nationaux américains !

Le format de ces comic strips diffère de celui d’un comic book traditionnel : exit l’histoire racontée sur une vingtaine de pages : ici, c’est une bande horizontale de trois cases qui est offerte chaque jours dans les quotidiens pour narrer les aventures du super-monte-en-l’air. Ces deux albums sont ainsi organisés : après la pleine page couleur du supplément hebdomadaire du dimanche suivent deux pages en noir et blanc, la première rassemble les comic strips de lundi au mercredi, la seconde faisant de même pour celles de jeudi à samedi.

De manière étonnante au début, mais on s’y habitue rapidement à la lecture, un effet de répétition s’esquisse entre le propos de la page en couleur du dimanche et la bande du lundi. On peut aisément imaginer que Stan Lee et John Romita Sr. souhaitaient de ne pas perdre les lecteurs de journaux en cours de route, surtout s’ils n’étaient pas abonnés ou n’achètaient régulièrement pas l’édition du dimanche.

Amazing Spider-Man : Les comic strips quotidiens | Volumes 1 & 2 – Par Stan Lee & John Romita Sr. - Panini Comics
Une page du dimanche, en couleurs. Spider-Man semble de moins en moins goûter aux provocations de Jameson !
© Marvel

Cette équipe créative, déjà bien rompue aux aventures de l’araignée, décide de placer leurs aventures en dehors de la continuité des comic books : les auteurs l’avouent dans les interviews introductives de ces albums : il leur aurait été difficile de faire cohabiter les avancées quotidiennes avec les histoires racontées dans les comics seulement une fois par mois.

« Hors continuité » ne signifie pas « dénué d’intérêt » : Stan Lee et John Romita Sr. s’y emploient. Ces deux premiers volumes nous racontent ainsi davantage une trame centrée sur la vie personnelle de Peter Parker et les problèmes de société ordinaires qui peuvent venir le heurter. Ainsi, à la charnière des années 1970 et 1980, la série va brosser une jeunesse qui va peu à peu perdre sa légèreté, marquée par la disparition progressive de sa passion pour le Disco… avant de laisser place aux angoisses suscitées par les crises pétrolières et par le terrorisme international, des vrais sujets d’actualité pour le journaliste Peter Parker !

À l’image de ce qu’il avait pu faire dans les années 1960 pour lancer sa vision de l’univers Marvel, Stan Lee n’hésite pas donc à convoquer les headlines, les Unes du jour, afin d’interpeller le lecteur. Avec davantage de conviction d’ailleurs, car les auteurs ont conscience qu’ils s’adressent à un lectorat plus âgé qui suit l’actualité. Ainsi, le super-vilain Fatalis devient un terroriste international et, lors de sa visite au siège de l’O.N.U à New-York, il rencontre carrément, entre autres, le dirigeant palestinien Yasser Arafat !), quand ce ne sont pas des sectes religieuses qui constituent une menace prégnante pour la société américaine d’alors !

Sous le crayon de John Romita Sr, on retrouve par ailleurs les visages familiers (pour le lectorat américain) de nombreuses stars du cinéma ou de la télévision de cette époque. Voire de la politique, car l’ancien président américain Richard Nixon devient le voisin d’appartement du Caïd à Manhattan !

Néanmoins, là où l’équipe créative a placé les curseurs au maximum, c’est assurément sur la vie sentimentale et personnelle de Peter Parker. Véritable bourreau des cœurs qui s’ignore, Peter va vivre de nombreuses idylles avec des jeunes femmes de son âge en arrivant à l’université. Entre autres, le principal affrontement pour le cœur de Peter va se jouer entre Carole Jennings et Mary-Jane.

Si la seconde est une figure iconique de l’univers de Spider-Man ; la première est une création inédite inscrite au cœur des comic strips : de simple figurante, la camarade d’université de Peter va devenir sa petite amie, voire la femme à laquelle il demandera sa main ! Toutefois, entre son attrait pour une secte, son aveuglement face aux manigances du Caïd et son incompréhension des secrets jalousement gardés par Peter, la relation des deux amoureux est loin d’être un long fleuve tranquille ; et ce, pour le plus grand plaisir des lecteurs !

Peter souhaite éloigner sa petite-amie Carole Jennings de l’influence du Caïd. Ce qui donne des idées à ce dernier...
© Marvel

Que les amateurs de Spider-Man se rassurent, John Romita Sr. a aussi veillé à ce que les aventures du super-héros, et ses dantesques combats contre des super-vilains, soient aussi régulièrement de la partie. Ces deux volumes sont notamment marqués par les confrontations de Spider-Man avec le Caïd et Kraven le Chasseur. N’hésitant pas à piocher dans la mythologie déjà existante du côté des Comics, le drame et la fureur qui entourent le personnage du Caïd ne peut que faire mouche aux yeux du lecteurs. Quant à Kraven, ce dernier assure le spectacle… tout en faisant très longtemps de Mary-Jane son assistante pour les besoins de son spectacle. Spider-Man ne peut que retenir son souffle !

En évoquant à ce propos John Romita Sr, nous ne pouvons que relever aussi son impressionnante œuvre au service de Spider-Man : le talent de l’artiste est ici palpable et ne faiblit pas au fil d’une publication très dense. Les amateurs ne pourront qu’être ravis de retrouver le monte-en-l’air sous de si beaux atours !

Ces deux premiers volumes des comic strips de Spider-Man peuvent constituer un objet de collection intéressant : présentés dans un format adapté, ces deux albums très denses remplissent leurs objectifs et proposent des interviews ou des éclairages éditoriaux intéressants pour contextualiser la série. Nous conseillerions ces albums aux aficionados de Spider-Man qui souhaitent enrichir leur vision de cet univers ou aux lecteurs nostalgiques d’une période très riche pour le personnage… tout en ayant un corpus « inédit » à la lecture, car hors continuité.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Amazing Spider-Man : Les Comic Strips 1977-1979. Par Stan Lee (scénario) et John Romita Sr. (dessins). Traduction de Thomas Davier et Laurent Laget. Panini Comics. Sortie le 12 août 2020. 336 pages. 39,95 Euros.

978-2809487473

Amazing Spider-Man : Les Comic Strips 1979-1981. Par Stan Lee (scénario), John Romita Sr, Larry Lieber et Fred Kita (dessins). Traduction de Thomas Davier et Laurent Laget. Panini Comics. Sortie le 6 janvier 2021. 320 pages. 39,95 Euros.

 
Participez à la discussion
3 Messages :