Newsletter ActuaBD

Angoulême 2016 : Le Off of Off, c’est loin d’être bof !

  • Le FIBD ouvre ses portes aujourd'hui. Entre les expos, les dédicaces, les concerts, les conférences, le festival Off, dont on vous a déjà parlé, et les balades dans la ville, il est difficile de savoir où donner de la tête ! Notre conseil : laissez agir le hasard et peut-être qu'au détour d'une conversation dans un bar, en suivant des amis, vous découvrirez ce qui vit dans les marges, comme le Off of Off, sis 37.2 impasse Schlingo, à l'arrière de la rue Hergé. On y boit, on y expose, on y discute et on rigole surtout, loin des collets montés officiels.

Qui sont-ils ? D’aimables Angoumoisins, un peu baba-cool mais pas trop, dont l’art de vivre se nourrit de culture, qu’elle soit jouée, filmée ou dessinée. Ils font les Off de tous les Off des festivals de la ville. En se marrant, en bouffant, en buvant.

Leur Off s’appelle le FIBD : Festival International de la Bande Dabrutis d’Angoulême ©. On y trouve, un ancien président du Festival d’Angoulême (l’autre, l’Officiel), Isabelle, une adepte de yoga propriétaire de l’incroyable maison privée qui abrite ce Off depuis plusieurs années, un ancien éditeur d’albums et de sérigraphies BD et d’autres fantaisistes. Des passionnés pas prétentieux, des personnalités pas officielles, et quelques figures connues cependant : un rédacteur en chef de Fluide Glacial accompagné de sa cour de dessineux, un documentariste pourfendeur de banquiers et de journal satirique, une caricaturiste politique tunisienne, Florence la dessinatrice rigolote, marraine du Prix Schlingo...

Angoulême 2016 : Le Off of Off, c'est loin d'être bof !
Yves Poinot. L’ancien président du FIBD est un des fondateurs du Off of Off.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Yan Lindingre, le rédac-chef de Fluide Glacial, et le trophée du Prix Couilles au Cul. Le premier récipiendaire sera une femme... Qui ? Les paris sont ouverts...
Photo DR

A leur actif ? Un critérium de vélo rigolo ; des expositions avec, aux cimaises, de l’international pas riche : la BD africaine ; du pointu de chez turlututu, non sérieusement, de la belle BD : Rachel Deville et sa magnifique Maison circulaire (Actes Sud) ; un hommage à Coyote, regretté disparu, sans doute trop vulgaire pour être exposé dans des chaix ou trop pétaradant pour figurer dans la cathédrale ; des projections : "Cavanna, jusqu’à l’ultime seconde j’écrirai" de Denis Robert en présence du réalisateur lequel brisera encore une lance sur le dos de Philippe Val ; des performances performantes de P. Loup Auger, et bien d’autres choses qui s’improviseront sur le tas.

Et puis surtout de festives remises de prix : Le Prix Schlingo alias "Prix Gros Nez", qui distingue ces BD d’humour inavouables boudées par la sélection officielle, et bien sûr le tout-nouveau Prix Couille au cul de l’auteur de BD courageux dont ActuaBD.com est partenaire !

Et après tout cela ? Ben, comme ils le disent eux-mêmes : "C’est vous qui décidez, c’est tousverres..." Le Mercure vous gave ? Ils vous accueillent jusqu’à 4 heures du matin avec un programme sympa, de la musique et des discussions pas casse-tête.

Aux cimaises, la BD africaine.

C’est comme ça, maintenant, Angoulême, le gros nez marrant est devenu Underground. Amateurs de Bamboo et de Soleil, soyez les bienvenus, le bar est au fond de l’impasse. Demain, ce sera chic, the place to be. Et c’est gratuit, l’entrée. Mais chut...

Où c’est ? Derrière la rue Hergé
Le programme du Off of Off (en PDF)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Off du Off, 37.2 (ça s’invente pas), impasse Schlingo à Angoulême.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
Newsletter ActuaBD