Albums

"Anne Bonny", d’Alessandro Ranghiasci et Matteo Mastragostino – Ed. La Boîte à Bulles

Par Gaëlle BEDIS le 7 août 2023                      Lien  
À l'heure du retour en force des personnages historiques féminins méconnus, La Boîte à Bulles nous offre une biographie romancée et haute en couleurs d'Anne Bonny, pirate irlandaise ayant vécu au XVIIIe siècle, autour de laquelle de nombreuses rumeurs circulent.

Rebelle à tous points de vue, Anne Cormac de son nom de jeune fille ; n’a jamais rien fait comme les femmes de son époque. Fille illégitime de l’avocat William Cormac, elle aurait été élevée comme un garçon entre l’Irlande et les États-Unis, aurait tenu tête à son père pour épouser James Bonny puis se serait rebellée contre son mari en découvrant qu’il dénonçait les activités de piraterie.

Une figure féminine mystérieuse et sulfureuse

Éprise de liberté, elle aurait pris la mer avec son amant le capitaine Jack Rachkam, dit Calico Jack, et se serait faite passer pour un homme afin d’éviter tout problème avec l’équipage. Elle aurait également entretenu une liaison avec Mary Read, autre femme-pirate ralliée à l’équipage de Calico Jack, aurait tué et séduit de nombreux hommes.

Auréolée d’un mystère dû à des sources historiques incomplètes ou fantaisistes, la figure d’Anne Bonny fascine donc le monde de l’art par son côté rebelle et libre, très en avance pour l’époque. On la retrouve ainsi dans des films ou des romans comme Lady pirate de Mireille Calmel qui s’en inspire directement. Même la BD y fait allusion avec par exemple le tome 2 des Vieux Fourneaux baptisé Bonny and Pierrot !

"Anne Bonny", d'Alessandro Ranghiasci et Matteo Mastragostino – Ed. La Boîte à Bulles
4ème de couverture d’Anne Bonny - Editions La Boîte à Bulles
© Alessandro Ranghiasci - © Matteo Mastragostino
© Alessandro Ranghiasci - © Matteo Mastragostino

Une biographie plus consensuelle que son modèle

Pour cet album grand public, le duo italien Alessandro Ranghiasci et Matteo Mastragostino, déjà aux commandes de la superbe biographie de Primo Levi, ont arrondi les angles et gommé les aspérités trop crues de la vie mouvementée de l’exubérante pirate irlandaise. On retrouve bien les grands épisodes de la vie d’Anne, de son enfance compliquée avec son père à sa rencontre avec Calico Jack et son mariage avec James Bonny, mais la violence et les aspects trop ambivalents ont été effacés ou très atténués.

La relation qu’elle aurait entretenue avec Mary Read est ainsi réduite à une seule scène qui concorde avec le moment où Calico Jack découvre que Mary est une femme. La violence d’Anne est toutefois rendue dans plusieurs passages, comme celui où elle bat presque à mort son ami d’enfance lorsqu’il tente d’abuser d’elle, ou encore celui où elle abandonne le fils qu’elle a eu avec Calico Jack pour reprendre la mer avec lui.

Extrait d’Anne Bonny - Editions La Boîte à Bulles
© Alessandro Ranghiasci - © Matteo Mastragostino

Le dessin particulier d’Alessandro Ranghiasci, par la multiplicité de ses traits, rend les personnages très expressifs et accentue soit leur beauté, soit leur laideur selon les scènes. Les décors sont somptueux mais restent relativement imprécis, ce qui ne permet pas d’identifier les lieux qu’Anne a fréquentés. Enfin, les dernières planches ont été l’occasion pour le duo d’auteurs de faire un joli clin d’œil au film Pirate des Caraïbes, la fin de la vie d’Anne étant inconnue.

Tout cela contribue à faire de cet album une biographie accessible de ce personnage controversé et finalement assez peu connu qu’est Anne Bonny. Les auteurs n’ont pas fait œuvre d’historiens mais ont réussi à recréer la vie d’une femme-pirate chez qui beaucoup de mystères persistent et à la rendre cohérente sans trop la dénaturer.

(par Gaëlle BEDIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782849534410

Le livre contient une coquille, la page 110 étant manquante. Elle peut être téléchargée sur le site internet de La Boîte à Bulles

La Boîte à Bulles ✍ Matteo Mastragostino ✏️ Alessandro Ranghiasci à partir de 17 ans
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Gaëlle BEDIS  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD