Newsletter ActuaBD

Cours Florence - Par Emmanuelle Uzan & Pascal Valty - La Valtynière

  • Une jeune bourgeoise fortunée se fait passer pour pauvre afin (croit-elle) d'augmenter ses chances d'intégrer le prestigieux cours Florence. Une pétillante vivacité pour ce récit semi-autobiographique, plongée acidulée dans l'univers des apprenties comédiennes.

Intérieur jour, un salon de thé parisien haut de gamme. Une maman à la carte bleue surchauffée révèle à sa fille qu’elle n’a pas toujours rêvé de shopping de luxe. À 18 ans, Agathe s’inscrit donc avec son projet de comédienne en tête au prestigieux cours Florence. Classe libre, donc tarifs élevés. Le Graal, c’est d’accéder, par un concours ardu, aux cours "gratuits", réservés aux meilleures. Au gré de ses séances avec une professeure volcanique, la jeune femme se rapproche des unes et se méfie des autres. Il faut préparer des scènes, penser aux costumes, trouver des lieux pour répéter...

Emmanuelle Uzan raconte ici une partie de sa vie : trois ans de formation au cours Florent (pas difficile de reconnaître la prestigieuse école...) avec une enseignante qui ressemble beaucoup à Isabelle Nanty. Les détails du lieu, de la secrétaire au duo de serveuses délirantes du café du coin, tout sonne juste. Mais on trouve surtout dans cet album une énergie de chaque planche, avec un sens du sarcasme qui ne s’égare jamais dans la méchanceté gratuite.

Le ressort du scénario - la partie fictionnelle ?- joue sur le secret d’Agathe : une famille de la grande bourgeoisie parisienne avec chauffeur et employée de maison. Il crée des tensions tragi-comiques et offre une deuxième plongée en milieu protégé, celui des très riches qui ne prennent pas le métro.

Une fois le graphisme de Valty intégré, son trait caricatural qui s’acharne sur les nez des personnages, le voyage en noir et blanc nous bringuebale avec plaisir entre reportage in situ et chronique des amitiés superficielles. On y apprend donc beaucoup, en retenant un ton différent dans la satire bien renseignée, qu’on retrouve d’ailleurs dans la fantaisie du site de l’éditeur...

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD