1984 - Par S. Titeux de la Croix & A. Ameziane, d’après G. Orwell - Editions du Rocher

6 janvier 2021 4 commentaires
  • Mise en image sous influence comics du roman d'Orwell. Du beau travail, notamment dans les jeux de lumière et le climat oppressant jusqu'à la dernière case.

Qui n’a pas lu 1984 ? Allons donc directement à l’essentiel : l’adaptation ardue de ce chef-d’oeuvre absolu tient la route. Le duo français qui signe cet épais volume a choisi une logique efficace. Une bichromie saupoudrée de rares couleurs pâles, une mise en pages claire, des personnages mémorisables.

Sur la forme, l’adaptation reste sage : seules les scènes dialoguées sont construites en planches de BD, les narrations se cantonnant à des images illustrant le texte. Les slogans, omniprésents, rythment le récit, le portrait de Big Brother s’immisce partout, et Winston, le personnage principal, arbore une allure maladive, abîmée, vieilli avant l’âge et ployant sous le désespoir.

L’influence graphique dominante des comics, la culture de base d’Améziane, s’impose dès les premières pages. Les jeux d’ombre et de lumière s’épanouissent dans des pages souvent plongées dans un noir massif. On n’échappe pas à ce climat oppressant du début à la fin. Contrat rempli donc, surtout en pensant à un public jeune ou non initié au 9e art, avec un grand respect du texte original. Et faut-il encore rappeler à quel point le thème nous parle dans notre monde d’écrans intrusifs ?

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
4 Messages :